BFMTV

Japon: mort de 2 passagers du  Diamond Princess porteurs du coronavirus

La première victime, un homme, souffrait d'un asthme préexistant. La seconde, une femme, n'avait pas d'antécédents de problèmes de santé, selon les autorités japonaises.

Deux porteurs du nouveau coronavirus, une femme et un homme octogénaires issus du paquebot Diamond Princess en quarantaine au Japon, sont morts à l'hôpital, a annoncé le ministère japonais de la Santé ce jeudi. Il s'agirait des premiers cas mortels parmi les plus de 600 porteurs confirmés du virus sur le navire de croisière.

L'homme souffrait d'un asthme préexistant et avait été par le passé traité pour des angines. Sa mort est due au nouveau coronavirus, a indiqué le ministère dans un communiqué. La femme, originaire de Tokyo sans antécédents de problèmes de santé, a succombé à une pneumonie, a ajouté cette même source, sans préciser si sa maladie était due au virus.

"Ils avaient tous deux été hospitalisés lorsque sont apparus des symptômes. Je pense qu'ils ont reçu le meilleur traitement possible", a déclaré devant le Parlement le ministre de la Santé, Katsunobu Kato.

Une évacuation toujours en cours

Tokyo avait annoncé dans la soirée de mercredi 79 nouveaux porteurs du coronavirus à bord, ce qui porte le nombre total de cas répertoriés sur le Diamond Princess à 621, faisant de ce navire de croisière à quai dans le port de Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, le plus grand foyer du virus hors de Chine.

Mercredi, 443 passagers ont débarqué. Les croisiéristes ne présentant pas de symptômes, dont les tests se sont révélés négatifs et qui n'ont pas eu de contact avec des personnes porteuses du virus, sont sortis tout au long de la journée, après 14 jours de quarantaine. L'évacuation de tous les passagers devrait prendre au moins trois jours.

L.A. avec AFP