BFMTV

Indonésie: l'effondrement d'une mine d'or illégale fait 7 morts et des dizaines de disparus

Les sauveteurs recherchent des survivants sur le site d'une mine d'or illégale indonésienne

Les sauveteurs recherchent des survivants sur le site d'une mine d'or illégale indonésienne - Handout / BADAN NASIONAL PENANGGULANGAN BENCANA (BNBP) / AFP

Les sauveteurs recherchent toujours des survivants. Ils sont parvenus à communiquer avec des personnes coincées sous les décombres. 19 mineurs ont déjà été secourus depuis l'accident.

Au moins sept personnes sont mortes après l'effondrement d'une mine d'or illégale en Indonésie, mardi soir, a-t-on appris des autorités ce jeudi. Plusieurs dizaines de personnes pourraient également y être prises au piège.

Les sauveteurs recherchent toujours désespérément des survivants, mais les chances d'en retrouver diminuent à mesure que les heures passent. Ils sont parvenus à communiquer avec des personnes coincées sous les décombres. 19 mineurs ont déjà été secourus depuis l'accident.

Ce dernier a été provoqué par l'effondrement de poutres et d'étais en raison de l'instabilité des sols. 

Opération de sauvetage très risquée

Les efforts déployés par les secouristes sur le site de cette mine de la région de Bolaang Mongondow, dans le nord de l'archipel indonésien des Célèbes, sont compliqués par la difficulté du terrain et l'instabilité des sols. 

"C'est une course contre la montre", a déclaré Abdul Muin Paputungan, un responsable local de l'agence de gestion des catastrophes. "Les efforts des sauveteurs sont en cours mais c'est très risqué. Nous avons entendu au moins trois personnes appeler à l'aide, et nous espérons les retirer des décombres. Nous tentons de leur donner de l'eau et de la nourriture."

Des machines d'excavation lourdes sont disponibles, mais les secouristes n'utilisent pour l'instant que des pelles. Ils craignent de mettre en danger la vie des personnes prises au piège en bougeant les plus gros débris.

"Nombre limité de secouristes"

Des médecins envisageaient même d'amputer la jambe d'un homme coincée sous une énorme roche. Elle ne semble pas pouvoir être libérée sans cette chirurgie d'urgence.

"Nous ne pouvons déployer qu'un nombre limité de secouristes parce qu'il y a des crevasses et nous redoutons que les choses n'empirent s'il y a trop de monde sur place", a expliqué Abdul Muin Paputungan.

En décembre, cinq mineurs avaient péri dans un accident survenu dans une mine d'or illégale de la même région.

L'archipel compte une multitude de mines d'or illégales qui ne respectent aucune des normes de sécurité officielles. Des associations ont alerté les autorités locales sur les risques encourus sur ces sites et les ont appelées à faire appliquer les règles de sécurité.

Clémentine Piriou avec AFP