BFMTV

Corée du Sud: l'impressionnante traque du propriétaire du ferry naufragé

Fidèles de l'Eglise baptiste évangélique de Corée devant un cordon policier, ce mercredi à Anseong, en Corée du Sud.

Fidèles de l'Eglise baptiste évangélique de Corée devant un cordon policier, ce mercredi à Anseong, en Corée du Sud. - -

Le naufrage du ferry avait causé la mort de 302 personnes, essentiellement des lycéens, en Corée du Sud. Depuis, des milliers de policiers sont à la recherche de ce milliardaire francophile, photographe à ses heures perdues et dirigeant d'une secte protestante en Corée. Une forte récompense a été promise pour sa capture.

C'est l'homme le plus recherché de Corée du Sud. Yoo Byung-Eun, le propriétaire du ferry qui a sombré le 16 avril dernier, est l'objet d'une traque rassemblant à Séoul des milliers de policiers. Mercredi matin, 6.000 hommes ont fait une descente dans une propriété à Anseong, dans le sud du pays. Et une récompense de 500 millions de won (364.000 euros) sera remise à qui aidera à son arrestation.

Yoo Byung-Eun, 72 ans, est le patriarche de la famille qui contrôle la firme Chonghaejin Marine Co. Le Sewol, ce ferry dont le naufrage a fait 302 victimes, appartenait à cette entreprise. Alors que s'est ouvert le procès de l'équipage du ferry, la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a martelé mardi que le propriétaire du bateau devait également "être présenté à la justice".

Sa fille arrêtée à Paris

Si les enquêteurs veulent interroger le septuagénaire, c'est qu'il est soupçonné de laxisme dans l'application des consignes de sécurité, de violations diverses et de versements de pots-de-vin pour échapper à la règlementation.

Ses enfants sont aussi concernés: ce sont eux qui contrôlent Chonghaejin via un réseau complexe de participations. La fille de Yoo, Som-na, a été interpellée le 27 mai à Paris, où elle réside dans un luxueux appartement sur les Champs-Elysées, précise RFI. Placée en détention, elle attend que la cour d'appel de Paris examine sa demande d'extradition.

La propriété dans laquelle les milliers de policiers ont fait irruption, mercredi matin, appartient à un groupe religieux protestant, l'Eglise baptiste évangélique de Corée, dont Yoo Byung-Eun est un haut responsable. Si le mouvement religieux affirme aujourd'hui n'avoir aucun lien avec le milliardaire, d'anciens fidèles assurent qu'il en est le plus haut dirigeant, et qu'il y est presque vénéré comme un dieu.

Un "gourou" amoureux de la France

Cette secte, il l'a créée lui-même en 1962 avec son beau-père, Kwon Shin-chan, indique Le Monde. Le mouvement se scinde ensuite en trois groupes. L'Eglise du Salut, qu'il dirige toujours - sans aucune formation théologique - compte 20.000 adeptes, précise le quotidien du soir.

L'homme est aussi un amoureux de photographie et de la France. En 2012, il a acquis un hameau entier dans le Limousin. Photographe sous le pseudonyme de Ahae, il est aussi mécène auprès des institutions culturelles françaises qui exposent ses photographies, précise RFI. Selon cette radio, il aurait récemment demandé l'asile politique à plusieurs ambassades étrangères à Séoul. L'ambassade de France a néanmoins démenti avoir été contactée.

Mathilde Tournier et avec AFP