BFMTV

Plusieurs violents séismes détectés en Corée du Nord

Deux séismes de magnitudes 6,3 puis 4,6 ont été détectés dans la nuit de samedi à dimanche, en Corée du Nord. La nouvelle explosion est près de 10 fois plus puissante que le dernier essai nucléaire nord-coréen.

La Corée du Nord a réalisé dimanche un sixième essai nucléaire, a confirmé le gouvernement japonais après que des agences géologiques aient enregistré une "explosion" de magnitude 6,3 près de son principal site de tests atomiques.

Cette explosion est près de 10 fois plus puissante que le dernier essai nucléaire réalisé par Pyongyang, en septembre 2016. Cette dernière avait alors provoqué un séisme de 5,3 de magnitude et dégagé une énergie de 10 kilotonnes.

"Nous confirmons au nom du gouvernement que la Corée du Nord a effectué un essai nucléaire", a déclaré à des journalistes le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono.

Une bombe à hydrogène installée par la Corée du Nord

Cet essai ne manquera pas d'aggraver des tensions déjà très fortes sur la péninsule divisée. Pyongyang avait affirmé un peu plus tôt dimanche avoir développé une bombe à hydrogène pouvant être installée sur le nouveau missile balistique intercontinental dont dispose le régime nord-coréen.

Dans un communiqué, l'état-major sud-coréen a indiqué que la secousse sismique avait été détectée en milieu de journée près du site d'essais nucléaires de Punggye-ri. Elle a été ressentie dans des régions frontalières du nord-est de la Chine. "L'emplacement du test nucléaire n'était qu'à 174 kilomètres d'un district chinois", s'est alarmé un internaute chinois sur le réseau social Weibo.

Une secousse de magnitude 6,3 détectée

L'institut géologique américain USGS a précisé que la magnitude de cette secousse était de 6,3, soit une magnitude bien plus forte que celle recensée lors des tests antérieurs.

"C'est une explosion plutôt qu'un séisme", a déclaré à l'AFP Jana Pursely, chercheuse à l'USGS. "Cet événement peu profond ressemble à une explosion".

Les essais précédents avaient tous déjà entraîné des séismes

Une secousse d'une magnitude 4,6 due à "un affaissement" a par ailleurs secoué la Corée du Nord moins de dix minutes après la première secousse, a indiqué le Centre chinois de surveillance sismologique.

Les précédents essais nucléaires nord-coréens avaient tous entraîné des secousses telluriques détectées par les agences géologiques étrangères.

Arthur Blanquet avec AFP