BFMTV

La Corée du Nord propose le dialogue... sous plusieurs conditions

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un, le 13 avril dernier.

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un, le 13 avril dernier. - -

La Corée du Nord a proposé aux Etats-Unis et à la Corée du Sud de reprendre le dialogue à la condition notamment du retrait des sanctions de l'ONU.

La Corée du Nord a dressé jeudi par voie de communiqué une liste de conditions pour reprendre le dialogue avec son voisin du Sud et les Etats-Unis. D'abord, elle appelle au "retrait des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU concoctées pour des raisons grotesques".

"Deuxièmement, vous devez dire au monde entier que vous ne vous livrerez pas à la répétition d'une guerre nucléaire qui menace notre nation. Le dialogue et les jeux de guerre ne peuvent pas aller ensemble", ajoutent les Nord-coréens. La Commission de défense nationale réclame également le retrait des "engins américains" utilisables pour une guerre nucléaire sur la péninsule coréenne, et la promesse de ne plus jamais y avoir recours.

Séoul, qui a réagi peu de temps après, a estimé que ces conditions étaient "incompréhensibles". Elles devraient très vraisemblablement être rejetées par Washington également. Les deux pays exigent, eux, que la Corée du Nord fasse un geste en faveur d'une dénucléarisation.

Séoul et Washington main dans la main

Depuis un troisième essai nucléaire nord-coréen le 12 février, et un nouveau train de sanctions de l'ONU à l'égard de Pyongyang, la tension est remontée en flèche sur la péninsule coréenne.

Les conditions d'une reprise d'une dialogue sont à présent le thème dominant, après plusieurs jours passés dans la crainte d'un nouveau tir de missile par le Nord, aux alentours du 101e anniversaire de la naissance du fondateur du pays, grand-père du dirigeant actuel Kim Jong-Un, le 15 avril.

Séoul et Washington conduisent depuis plusieurs semaines leurs manoeuvres militaires conjointes annuelles, qui plongent comme chaque fois Pyongyang dans la fureur car le Nord y voit la répétition générale d'une invasion de son territoire.


A LIRE AUSSI: >> Crash d'un hélicoptère américain près de la frontière intercoréenne

>> La Chine et les Etats-Unis s'unissent pour dénucléariser la Corée

>> Corée du Nord: les raisons de l'escalade

A. G. avec AFP