BFMTV

Inondations en Chine: un nouveau bilan fait été de 33 morts et 8 disparus

Selon les autorités, les pluies dans la région ont été les plus fortes jamais enregistrées depuis que les phénomènes météorologiques ont commencé à être compilés il y a 60 ans.

Les inondations dans le centre de la Chine ont fait au moins 33 morts et huit disparus, selon un nouveau bilan diffusé ce jeudi par la télévision nationale CCTV, qui précise que quelque 376.000 personnes ont été évacuées. Le précédent bilan de mercredi évoquait 25 morts et sept disparus.

Des précipitations record se sont abattues mardi soir sur la grande ville de Zhengzhou, engloutissant une partie du métro et emportant des centaines de véhicules. Les canalisations ont été rapidement engorgées et les artères de la capitale de la province du Henan transformées en torrents de boue.

La télévision publique a diffusé mercredi des images d'habitants pris au piège la veille sur la chaussée, poussant leur véhicule avec de l'eau jusqu'à la taille. Les réseaux sociaux montraient des piétons surpris par le chaos et emportés par la force du courant. La ville a été placée mardi en alerte rouge, mais du fait d'une annonce tardive et du maintien des transports publics, nombre de ses habitants se sont rendus au travail.

Le pire évité au barrage de Yihetan?

Toujours dans la province du Henan, près de l'ancienne capitale de Luoyang, l'armée a été envoyée à proximité d'un barrage - celui de Yihetan - qui menaçait de céder, après l'apparition d'une brèche. Des opérations de dynamitage ont permis mercredi à l'eau de s'écouler, selon la télévision nationale.

Des milliers de soldats se sont déployés le long d'autres cours d'eau de la région, afin de renforcer les berges à l'aide de sacs de sable, dans la grande tradition du régime communiste.

Des pluies historiques

Les inondations frappent régulièrement la Chine pendant la période estivale et Zhengzhou comme Luoyang sont proches du Fleuve jaune, dont les crues ont été souvent meurtrières dans l'histoire.

Mais selon les autorités, les pluies dans la région ont été les plus fortes jamais enregistrées depuis que les phénomènes météorologiques ont commencé à être compilés il y a 60 ans. Les scientifiques estiment aussi que le changement climatique accroît le risque d'inondations.

M.D. avec AFP