BFMTV

Bientôt une liste noire des passagers chinois coupables d'incivilités en vol?

Face à une hausse spectaculaire du nombre de passagers, les incidents ne cessent de se multiplier dans les avions chinois.

Face à une hausse spectaculaire du nombre de passagers, les incidents ne cessent de se multiplier dans les avions chinois. - Capture d'écran Youtube

Plusieurs incidents impliquant des Chinois irascibles ont fait les gros titres ces dernières années au gré de l'explosion du trafic aérien en Asie. Pour y remédier, la Chine envisage d'établir une liste de passagers interdits de vol.

Le gouvernement chinois avait publié l'an dernier un "Guide du touriste bien élevé". Ce document détaillé de 64 pages appelait les voyageurs chinois à "se comporter convenablement" et à "se plier aux normes du comportement touristique civilisé". Mais cela n'aura pas suffi à enrayer les mauvaises manières, tout spécialement en vol. Face à une hausse spectaculaire du nombre de passagers, les incidents ne cessent en effet de se multiplier à bord des avions.

Début janvier, des passagers d'un avion de la China Eastern Airlines, exaspérés par le retard de leur vol dû à la neige, avaient ouvert les portes de secours peu avant le décollage.

Mi-décembre, un vol de la compagnie aérienne thaïlandaise AirAsia avait dû faire demi-tour vers Bangkok, en Thaïlande, après le geste de rage d'une passagère chinoise, qui avait jeté de l'eau chaude sur une hôtesse de l'air.

Bagarre générale en plein vol

Quelques jours plus tard, une bagarre générale avait éclaté dans un avion de la compagnie Air China à destination de Hong Kong, en raison des pleurs d'un enfant qui exaspéraient des passagers.

En février 2014, la colère avait carrément viré à l'émeute à l'aéroport international de Xinzheng, où des passagers protestant contre le retard prolongé de leur vol avaient brisé des ordinateurs et des fauteuils.

Ces incidents sont souvent relayés sur les réseaux sociaux. BFMTV.com a compilé certaines scènes d'esclandres.

Des retards dus à l'explosion du trafic

Face à ce phénomène, l'administration chinoise de l'aviation civile envisage de blacklister les passagers incriminés, rapporte la chaîne américaine CNN.

Pour James Fallows, un journaliste qui a écrit un livre sur l'explosion du trafic aérien en Chine, cette vague de colère s'explique en partie par l'encombrement du ciel. Les retards sont très fréquents, rappelle-t-il à CNN, ce qui explique l'irascibilité de certains passagers.

Gérard Depardieu devra se méfier lors de son prochain voyage dans l'Empire du milieu. Ne pouvant attendre la fin du décollage, l'acteur s'était soulagé devant des passagers à bord d’un vol Paris-Dublin en 2011.

Le "Guide du touriste bien élevé" explique justement qu'il ne faut pas uriner dans les bouteilles, comme le rapportait Le Figaro en 2013.

K. L.