BFMTV

AirAsia: les premiers corps rapatriés en Indonésie

Un membre de la famille d'un des passagers à bord du vol QZ8501 pleure lors d'une opération de recherche de l'armée indonésienne au dessus de la mer de Java, le 30 décembre 2014.

Un membre de la famille d'un des passagers à bord du vol QZ8501 pleure lors d'une opération de recherche de l'armée indonésienne au dessus de la mer de Java, le 30 décembre 2014. - Juni Kriswanto - AFP

Les corps de deux victimes du crash de l'avion d'AirAsia ont pu être acheminées à terre ce mercredi. Sur la zone de l'accident, les conditions météorologiques empêchent les secouristes de reprendre les opérations de recherches, pour retrouver les corps des passagers de l'avion  qui s'est abîmé en mer dimanche. 

Les recherches ne sont pas terminées en mer de Java, en Indonésie, pour retrouver les corps des personnes qui se trouvaient à bord de l'avion d'AirAsia, disparu en mer dimanche. Mais les conditions météorologiques n'ont pas permis aux secouristes de reprendre leur travail mercredi. 

"Nous faisons face à du mauvais temps. Les pluies et les vents nous empêchent de reprendre ce matin les opérations de recherches" qui avaient été suspendues pour la nuit, a déclaré le coordinateur chargé des secours pour l'armée de l'air, S.B. Sypriyadi.

Sept corps repêchés

Des centaines de personnes - secouristes, militaires et policiers - sont sur le pied de guerre en attendant une éclaircie pour reprendre les opérations. Trois jours après la disparition en vol de l'Airbus A320-200 qui effectuait la liaison entre la ville indonésienne de Surabaya et Singapour, sept corps ont été repêchés, a indiqué le directeur des opérations de recherches et de secours, Bambang Soelistyo.

Les premiers corps ont pu être acheminés à l'aéroport de Surabaya d'où avait décollé l'avion. Des soldats indonésiens ont pour l'instant récupéré deux corps arrivés dans des cercueils par avion militaires. Ils ont ensuite été transportés dans un hôpital pour être examinés et identifiés.

Les passagers savaient que l'avion chutait

Des débris de l'avion d'AirAsia, puis des corps, avaient été localisés mardi en mer de Java, au sud-ouest de la partie indonésienne de l'île de Bornéo. Parmi les sept corps repêchés, figure celui d'une femme portant l'uniforme de la compagnie aérienne malaisienne.

La septième victime repêchée mercredi portait elle un gilet de sauvetage, ce qui pourrait suggérer que les passagers ont eu conscience que l'avion chutait. L'un des pilotes pilotes participant aux opérations de recherche indique par ailleurs que trois des victimes se tenaient la main lorsqu'elles ont été retrouvées. Selon lui, cela pourrait vouloir dire que tous les passagers ne sont pas morts au moment de l'impact.

Retrouver les boîtes noires

La nouvelle de la découverte de l'avion avait provoqué des scènes poignantes, ruinant les minces espoirs des proches de retrouver des survivants. Certains ont éclaté en sanglots et d'autres se sont évanouis lorsqu'une chaîne de télévision a diffusé en gros plan l'image d'un corps flottant dans la mer de Java.

Du côté de l'enquête, les investigations se poursuivent pour établir les causes de l'accident, le troisième de l'année pour une compagnie aérienne malaisienne, après les deux de Malaysia Airlines.

Dans cette optique, il est crucial de retrouver les boîtes noires, a souligné le directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours, Bambang Soelistyo. "Notre préoccupation est d'examiner les boîtes noires qui devraient être dans les parties de l'avion que nous avons retrouvées", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Les services britanniques des enquêtes sur les accidents aériens ont indiqué mardi que l'un de leurs enquêteurs était arrivé à Singapour et avait rencontré des experts qui assistent les services d'investigation indonésiens.

A. K. avec AFP