BFMTV

Avion d'AirAsia disparu en Indonésie: trois corps repêchés

Des proches des passagers de l'avion disparu dans le centre de crise mis en place à l'aéroport Juanda, à Surabaya en Indonésie, le 30 décembre.

Des proches des passagers de l'avion disparu dans le centre de crise mis en place à l'aéroport Juanda, à Surabaya en Indonésie, le 30 décembre. - Manan Vatsyayana - AFP

Une "ombre" qui serait celle de l'avion disparu dimanche a été repérée au fond de la mer, indiquent les autorités indonésiennes. Des corps et des débris de l'avion ont également été découverts.

Les recherches progressent en Indonésie, pour retrouver des restes du vol QZ8501. Au moins trois corps, ceux de deux femmes et d'un homme, ont été repêchés dans la mer mardi, annoncent les autorités indonésiennes. Plus tôt dans la journée, elles faisaient état de plus de quarante corps, avant de revenir sur ce chiffre et d'évoquer un "malentendu".

Un avion de l'armée de l'air en Indonésie a par ailleurs repéré dans la zone de recherches mardi une "ombre" qui serait celle de l'avion d'AirAsia, selon le directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours Bambang Soelistyo lors d'une conférence de presse.

Des débris repérés

Des débris de l'avion disparu dimanche en Indonésie après son décollage avec 162 personnes à bord ont également été repérés en mer de Java, ont indiqué un peu plus tôt les autorités indonésiennes. 

Les débris et le toboggan d'urgence détectés appartiennent bien à l'appareil, a déclaré le directeur général de l'avion civile indonésienne. "Pour l'instant, on peut confirmer que c'est l'avion d'AirAsia, et le ministre des Transports va partir sous peu pour Pangkalan Bun", dans la zone de recherche où les débris ont été découverts, a ajouté Djoko Murjatmodjo. 

"Nous avons détecté environ 10 grands objets et de nombreux petits objets de couleur blanche que nous n'avons pas pu photographier", avait déclaré peu auparavant un porte-parole de l'armée indonésienne, Agus Dwi Putranto. "La position se situe à 10 km de l'endroit où l'avion est apparu pour la dernière fois sur les écrans radars", avait-il ajouté.

Extension du périmètre de recherches

Mardi, l'Agence nationale indonésienne de recherches et de secours a annoncé une extension des opérations multinationales pour retrouver l'appareil. Les opérations se concentrent dans les eaux en mer de Java, autour des îles de Bangka et Belitung, de l'autre côté de l'île de Bornéo. Et l'armée a été sollicitée pour effectuer des recherches sur terre, y compris dans les régions montagneuses. La zone de recherches a été étendue de 7 à 13 secteurs couvrant 156.000 km2: "nous avons intensifié aujourd'hui les opérations en étendant la zone de recherches en mer depuis le point où l'avion a disparu jusque sur la terre ferme à l'est et l'ouest de l'île de Bornéo", a précisé le chef adjoint des opérations, Tatang Zainuddin.

L'Australie, Singapour et la Malaisie ont dépêché des avions de surveillance maritime et des navires de guerre pour les recherches auxquelles participent déjà des avions et bateaux indonésiens, ainsi que de nombreux bateaux de pêche. Les Etats-Unis ont annoncé avoir déployé le navire de guerre USS Sampson qui devait arriver mardi dans la zone de recherches. La Corée du Sud va dépêcher un avion de reconnaissance P-3 qui avait été déployé pour les recherche de l'avion de Malaysia Airlines (vol MH370) disparu en début d'année, et la Chine va dépêcher une frégate et des avions militaires. 

Le pilote voulait échapper à une tempête

Cette extension du périmètre de recherches intervient au moment où les détails du dernier contact avec le pilote ont été révélés. Dans sa dernière communication, le pilote d'AirAsia a demandé de dévier de son plan de vol et répété qu'il voulait prendre de l'altitude pour éviter de très mauvaises conditions météorologiques.

"Le pilote a demandé au contrôle aérien de dévier sur la gauche en raison du mauvais temps, ce qui a été immédiatement approuvé", a déclaré Wisnu Darjono. "Quelques secondes plus tard, le pilote a demandé de prendre de l'altitude, de 32.000 pieds (9.800 mètres) à 38.000 pieds (11.600 mètres), mais n'a pas pu obtenir immédiatement la permission car d'autres avions volaient au-dessus à ce moment-là", a-t-il dit. Deux ou trois minutes plus tard, le contrôle aérien s'apprêtait à donner la permission de voler à 34.000 pieds (10.400 mètres), mais l'avion n'a plus donné de réponse", a-t-il ajouté. 

2014 est d'ores et déjà une année noire pour l'aviation civile malaisienne, avec la perte de deux avions de la compagnie nationale Malaysia Airlines.

V.R. avec AFP