BFMTV

Trump loue les efforts de Bolsonaro sur les feux en Amazonie

Donald Trump

Donald Trump - Doug Mills / AFP

Donald Trump a loué, ce mardi, sur Twitter, la gestion des feux en Amazonie du président brésilien Jair Bolsonaro, qui travaille "très dur".

Le président américain Donald Trump a loué ce mardi les efforts de son homologue brésilien Jair Bolsonaro sur les feux en Amazonie.

"J'ai appris à bien connaître le président Bolsonaro. Il travaille très dur sur les feux en Amazonie et, à tous égards, fait un très bon boulot pour le peuple brésilien. Pas facile. Lui et son pays ont le soutien entier et sans réserve des Etats-Unis!", a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

Le chef d'Etat brésilien lui a ensuite répondu, dans la même journée, sur le réseau social, assurant "combattre les feux avec beaucoup de succès". 

"Le Brésil est et sera toujours une référence internationale en matière de développement durable. La campagne de 'fake news' contre notre souveraineté ne fonctionnera pas. Les Etats-Unis peuvent toujours compter sur le Brésil", a-t-il tweeté..

Le contre-pied de Macron

En faisant l'éloge de la façon dont Jair Bolsonaro gère le dossier amazonien, Donald Trump prend le contre-pied du président français Emmanuel Macron, qui a ouvertement déploré l'attitude du président brésilien face à cette crise.

Lors du sommet du G7 à Biarritz, en France, Emmanuel Macron s'est interrogé sur l'opportunité de conférer un statut international à la forêt amazonienne, au cas où les dirigeants de la région prennent des décisions nuisibles pour la planète. La question de la souveraineté de l'Amazonie est particulièrement sensible au Brésil, où s'étendent près de 60% de la plus vaste forêt tropicale du monde.

"Associations et ONG ont depuis plusieurs années soulevé la question de définir un statut international pour l'Amazonie. Ce n'est pas le cadre de l'initiative que nous prenons, mais c'est une vraie question qui se pose, si un Etat souverain prenait de manière claire, concrète, des mesures qui d'évidence s'opposent à l'intérêt de toute la planète", a déclaré le chef de l'Etat français lors du dernier jour du G7.

Rejet de l'aide financière

Emmanuel Macron avait également lancé au G7 une "initiative pour l'Amazonie". Vingt millions de dollars devaient être débloqués d'urgence pour envoyer des avions bombardiers d'eau, auxquels la France devait apporter un appui militaire avec ses forces en Guyane. Mais Brasilia a rejeté, lundi soir, l'aide financière, en conseillant au président français de s'occuper "de sa maison et de ses colonies".

"Nous remercions (le G7 pour son offre d'aide, ndlr), mais ces moyens seront peut-être plus pertinents pour la reforestation de l'Europe", a déclaré le chef de cabinet, Onyx Lorenzoni

Jair Bolsonaro a, ensuite, indiqué ce mardi être prêt à discuter d'une aide du G7 pour lutter contre les incendies en Amazonie si Emmanuel Macron "retirait (ses) insultes", évoquant les accusations du président français selon lesquelles il avait "menti" sur ses engagements environnementaux.

Le président brésilien, parfois surnommé "le Trump des tropiques", a depuis son arrivée au pouvoir affiché un pro-américanisme très marqué tranchant avec la tradition de la diplomatie brésilienne, qui s'efforçait de se tenir à égale distance des grandes puissances.

Clément Boutin avec AFP