BFMTV

Hawaï: le volcan Kilauea toujours en éruption, de nouvelles fissures découvertes

A Hawaï, l'éruption du volcan Kilauea se poursuit, et continue de menacer les habitants.

Le volcan Kilauea, le plus actif de Hawaï, est toujours en éruption ce lundi, et de nouvelles fissures sont apparues, desquelles s'échappent lave et émanations parfois toxiques ayant entraîné des milliers d'évacuations. La lave menace en effet au plus près les habitants, impressionnés par ce spectacle de la nature.

"C’est comme un Goliath rugissant, un moteur d’avion au décollage ou à l’atterrissage. C’était comme ça quand je me suis réveillé, et ça allait à plusieurs dizaines de mètres de hauteur dans le ciel", a décrit Sam Knox, un résident.

Ordre d'évacuation

Plusieurs habitations ont déjà été détruites, et tous les quartiers menacés par le volcan font l’objet d’un ordre d’évacuation. Des centres ont été ouverts pour accueillir les évacués, tandis que le gouverneur de l'île a déclaré l'Etat d'urgence afin de pouvoir mobiliser tous les services et les fonds réservés aux catastrophes naturelles.

Selon un communiqué de l'Observatoire hawaïen des volcans publié dimanche, huit fissures ont été dénombrées dont la dernière s'est ouverte samedi soir. Elles sont toutes localisées dans le quartier Leilani Estates, dont les 1.700 habitants font l'objet d'un ordre d'évacuation obligatoire depuis jeudi tout comme ceux de Lanipuna Gardens.

Situation "très évolutive"

"La production de lave reste faible, mais des petites coulées se forment et se déplacent à quelques dizaines de mètres de la fissure active, ce qui fait que la situation reste très évolutive", a expliqué à la presse Tina Neil, scientifique de l'Observatoire des volcans.

L'observatoire, rattaché à l'agence américaine de géologie et de sismologie (USGS), a indiqué que de nouvelles lézardes avaient été repérées dans le sol dimanche matin "mais aucune chaleur ni vapeur" ne s'en échappent.

Si de la lave continue de jaillir -parfois jusqu'à 70 mètres dans les airs- de plusieurs fissures, ces fontaines éruptives ont cessé sur d'autres de ces failles. Et du dioxyde de soufre, un gaz qui entraîne une qualité de l'air "extrêmement dangereuse", s'échappe du sol par endroits.

152 tremblements de terre en 48h

En ce qui concerne la sismicité déjà élevée dans la région depuis le début de la semaine, l'Observatoire a noté une hausse au cours des deux derniers jours marqués par une puissante secousse de magnitude 6,9 vendredi et une précédente jeudi de magnitude 5 qui a déclenché l'éruption du Kilauea.

En 48 heures, les experts ont enregistré 152 tremblements de terre de magnitude 2 et 3 localisés à moins de 5 kilomètres sous le cratère et vingt-deux séismes de magnitude 3.

Le Kilauea, qui culmine à 1.247 mètres, est entré en éruption jeudi. C'est l'un des plus actifs au monde, et l'un des cinq en activité sur l'île de Hawaï.

A.S. avec Anne-Sophie Warmont et AFP