BFMTV

Des milliers d'habitants de Hawaï fuient une éruption volcanique 

Quelque 10.000, personnes habitent la zone concernée par l'éruption, située dans l'île de Big Island, à Hawaï.

Environ 10.000 habitants de Hawaï ont été invités à se réfugier après l'éruption du volcan Kilauea jeudi, intervenue après une série récente de tremblements de terre. Des "vapeurs et de la lave se sont échappées par une fissure dans la zone de Mohala Street", a écrit la Défense civile locale sur son compte Facebook, un responsable local précisant qu'environ 10.000 personnes habitent la zone concernée.

Des responsables de l'Institut américain de géologie (US Geological Survey, USGS) chargés de l'Observatoire volcanologie d'Hawaï, surveillaient et évaluaient avec des moyens terrestres et aériens l'importance de l'éruption qui s'est déclarée à 16h45 locales (14h45 GMT).

Le gouverneur David Ige a appelé l'armée de réserve (National Guard) pour aider aux opérations de secours, a-t-il indiqué sur Twitter.

Un panache de fumé potentiellement mortel

A 10h30 un tremblement de terre d'une magnitude 5 au sud du volcan Puu Oo a déclenché des chutes de pierres et une potentielle rupture dans le cratère du volcan, selon USGS.

"Ça met à bout", "c'est comme si toute la maison tremblait. Comme si quelqu'un qui fait 160 kilos venait dans mon salon et n'arrêtait pas de sauter", a décrit à la chaîne locale KHON Carol Shepard, une résidente.

Un bref panache de cendres était en train de se dissiper en se déplaçant vers le sud-ouest du Puu Oo, a indiqué un responsable de USGS. Les autorités ont déclaré que l'éruption pouvait contenir des "concentrations potentiellement létales de dioxyde de soufre". De nouvelles fissures dans le sol ont été signalées tard dans l'après-midi. "Les zones en bas de la pente du (volcan) en éruption risquent d'être inondées de lave", particulièrement la zone générale de la sous-division du domaine de Leilani".

Les médias locaux montraient des rues bloquées par la police et une coulée de lave rougeoyante en train de progresser. Des centres d'urgence ont été ouverts pour accueillir les évacués. Plusieurs habitations de la petite localité de Pahoa sont menacées par les coulées de lave. Depuis plusieurs jours, de nombreux petits séismes avaient été ressentis laissant présager une éruption. Déjà en 2014, la lave avait atteint le village de Pahoa.

>> Ci-dessous, des images du volcan Kilauea de début avril

Jé. M. avec AFP