BFMTV

Hawaï décide d'interdire la crème solaire qui détruit les coraux

La plage de Waïkiki à Honolulu, Hawaï, le 25 décembre 2013.

La plage de Waïkiki à Honolulu, Hawaï, le 25 décembre 2013. - JEWEL SAMAD / AFP

Le 50e Etat américain a voté une loi interdisant les crèmes solaires qui contiennent deux substances particulièrement toxiques pour le corail. Si le gouverneur la ratifie, elle entrera en vigueur en janvier 2021.

Les bienfaits de la crème solaire pour protéger la peau des rayons UV ne sont plus à prouver. En revanche, cet indispensable de l'été peut se révéler très nocif pour l'environnement marin, et en particulier pour les coraux. Aux Etats-Unis, Hawaï pourrait très bientôt être le premier Etat à interdire certains types de crème solaire afin de protéger son récif. Comme le rapportent de nombreux médias anglophones, dont la chaîne américaine CNN et le quotidien britannique The Guardian, l'archipel a voté une loi interdisant les crèmes qui contiennent de l'oxybenzone et de l'octinoxate.

La première substance, aussi appelée benzophenone-3, est utilisée comme filtre ultraviolet et suspectée d'être un perturbateur endocrinien. En France, elle a été pointée à plusieurs reprises, et notamment par 60 Millions de consommateurs en juillet 2016. La seconde, appelée en français Ethylhexyl Methoxycinnamate, sert quant à elle à filtrer les UV-B, et est également soupçonnée d'être un perturbateur endocrinien.

Blanchissement et dommages génétiques

Si la loi votée à Hawaï se concentre sur ces deux produits, c'est parce que selon le texte ils ont "un impact très négatif sur l'environnement marin et l'écosystème de l'archipel." De hautes concentrations de ces deux substances ont été retrouvées dans les eaux de la plupart des plages et baies touristiques de cet Etat paradisiaque: les plages de Waikiki et d'Oahu, les baies d'Honolua et de Hanauma, mais aussi la réserve naturelle de Ahihi-Kinnau. 

D'après le texte, et comme l'a montré une étude réalisée en 2015 et publiée dans une revue scientifique spécialisée, l'oxybenzone et l'octinoxate provoquent la mort de coraux en développement, augmentent le blanchissement des récifs et causent des dommages génétiques à d'autres organismes marins. Ils dégradent aussi la capacité des coraux à s'adapter aux changements climatiques.

Crèmes solaire écologique

Le texte de loi prévoit donc qu'à partir du 1er janvier 2021, l'achat, la vente et la distribution de crèmes solaires contenant ces substances soient interdites à Hawaï sans prescription médicale expresse. Ce texte doit désormais être ratifié par le gouverneur de l'Etat, David Ige.

Outre les vêtements anti-UV, les touristes et les habitants de l'archipel devront donc se tourner désormais vers des crèmes solaires libres des deux substances décriées. Certaines sont spécifiquement étudiées pour ne pas faire de mal aux organismes marins et aux coraux en particulier, comme celles à base d'oxyde de zinc et de dioxyde de titane. Comme le souligne le Guardian, dans de nombreuses destinations en bord de mer, les touristes sont déjà invités à utiliser de tels produits, en Floride notamment, ou au Mexique.

Charlie Vandekerkhove