BFMTV

Un attentat juif contre Hitler a-t-il été déjoué par les Américains en 1933?

Adolf Hitler, en janvier 1933.

Adolf Hitler, en janvier 1933. - Heinrich Hoffmann - AFP

Un historien américain affirme avoir découvert au cours de ses recherches que des mafieux juifs américains avaient fomenté un attentat contre le leader nazi, au début des années 1930, et que l'attaque aurait été déjouée par le FBI.

L'Histoire du 20e siècle aurait-elle pu être totalement différente? Selon des révélations de l'historien Robert Rockaway, Adolf Hitler aurait pu mourir en 1933, et ainsi éviter de précipiter l'Europe dans le chaos. Cet Américain affirme ainsi que des gangsters juifs basés aux Etats-Unis avaient fomenté un attentat contre le leader nazi, mais que cette attaque a été déjouée par les services de renseignement américains, qui ont voulu éviter un incident diplomatique avec l'Allemagne.

Une mission un peu particulière

Dans un article rédigé pour le site Tablet, repéré par Le Figaro, Robert Rockaway explique avoir basé ses recherches sur les confidences d'un ancien mafieux new-yorkais, "Dutch", qu'il a rencontré en Israël en 1988. C'est en évoquant avec l'historien son passé au sein des gangs juifs américains, pour lesquels il affirme avoir tué des hommes, que ce vieillard de 80 ans en vient à faire une révélation intrigante.

Il raconte à Robert Rockaway l'histoire de cet homme, un "juif respectable", qui n'avait été mêlé à aucun crime, venu lui demander les services des hommes de son gang, en 1933, pour une mission sans ambiguïté: tuer Adolf Hitler, qui vient alors de devenir chancelier du IIIe Reich. Outre-Atlantique, sa politique antisémite inquiète, et les manifestations de la population juive contre les représentations allemandes se multiplient.

La somme de 2.500 dollars est alors proposée à "Dutch" pour qu'il accepte la mission. Mais celui-ci refuse. 

Plusieurs preuves

Intrigué par ce récit, Robert Rockaway poursuit les recherches de son côté. Quelques mois plus tard, en fouillant les archives du FBI, il tombe sur une pièce venant appuyer le récit de l'ancien mafieux. Il s'agit d'une lettre de menace, signée d'un certain Daniel Stern, et adressée à l'ambassadeur d'Allemagne à Washington. "Monsieur, J'ai demandé au Président Roosevelt de protester publiquement contre votre gouvernement pour les outrages commis à l'égard des Juifs (…). S'il ne le fait pas, je vous indique que je me rendrai en Allemagne pour assassiner Hitler", écrit cet homme. 

Robert Rockaway met la main sur d'autres courriers venant étayer la thèse d'un projet d'attentat contre le Führer. Ceux-ci, envoyés à l'ancêtre du FBI, confirment que des discussions autour d'une élimination d'Hitler circulent au sein du milieu des gangsters juifs américains. Le tueur et le mode opératoire -l'empoisonnement ou l'arme à feu- auraient même déjà été choisis, selon ces lettres.

Enquête nationale

D'après d'autres documents exploités par l'historien, le projet, qui devait être mis à exécution entre mai et septembre 1933, a été déjoué par l'ancien FBI. Inquiétés par les menaces de Daniel Stern, les autorités américaines, qui craignent une crise diplomatique avec l'Allemagne nazie, commandent une enquête nationale.

Des recherches sont menées dans plusieurs villes des Etats-Unis, notamment New York, Detroit et Chicago, sans jamais permettre de mettre la main sur Stern. En septembre 1933, l'enquête finit par être abandonnée. 

A.S.