BFMTV

Trump: "J'accepterai" le verdict des urnes s'il est "clair" ou "si je gagne"

Au lendemain du dernier débat de la présidentielle américaine, au cours duquel il a refusé de s'engager à accepter les résultats de l'élection, le candidat républicain a précisé ce jeudi lors d'un meeting qu'il acceptera le verdict des urnes s'il est "clair" ou s'il gagne.

Donald Trump précise ses propos, après la petite bombe lâchée lors du dernier débat présidentiel face à Hillary Clinton. Le candidat républicain à la Maison Blanche a déclaré jeudi qu'il accepterait "totalement" le résultat de l'élection présidentielle américaine en cas de victoire, ou bien si le résultat est "clair", se réservant le droit de contester le verdict des urnes le 8 novembre.

"Je voudrais promettre et m'engager auprès de mes électeurs et de mes partisans, et de tous les Américains, que j'accepterai totalement les résultats de cette grande et historique élection présidentielle si je gagne", a-t-il déclaré lors d'un meeting à Delaware, dans l'Ohio, au nord du pays.

"Je me réserve le droit de lancer une procédure de justice"

Puis, quelques minutes plus tard, il a ajouté:

"J'accepterai un résultat clair de l'élection, mais je me réserve le droit de contester et de lancer une procédure de justice en cas de résultat douteux".

"Suspense"

La veille, lors du troisième débat contre la candidate démocrate à Las Vegas, le milliardaire avait refusé de s'engager à accepter le résultat de l'élection présidentielle, disant vouloir conserver "le suspense".

Il justifiait son refus par l'existence, selon lui, de fraudes électorales massives. Le président Barack Obama a dénoncé jeudi avec force ces propos. "Quand vous perdez, vous félicitez votre adversaire (...) C'est comme cela que la démocratie fonctionne", a lancé le président américain depuis Miami, en Floride. 

La petite phrase avait provoqué un tollé dans le monde politique, y compris dans son camp. 

V.R. avec AFP