BFMTV

Présidentielle américaine: le gouverneur républicain Rick Perry jette l'éponge

L'ex-gouverneur américain Rick Perry s'est retiré de la course à l'investiture républicaine

L'ex-gouverneur américain Rick Perry s'est retiré de la course à l'investiture républicaine - Michael B. Thomas - AFP

Déjà candidat en 2012, l'ancien gouverneur du Texas n'a jamais trouvé le ton en 2015 dans une primaire dominée par le milliardaire Donald Trump. "Je me retire en sachant que notre parti est entre de bonnes mains", a-t-il assuré en expliquant sa décision.

Rebondissement dans le camp républicain. L'ancien gouverneur du Texas Rick Perry a mis fin vendredi à sa candidature aux primaires républicaines pour la Maison Blanche. Il est le premier des 17 candidats à abandonner une course dominée par le milliardaire Donald Trump. "Je suspends ma campagne pour la présidence des États-Unis", a-t-il déclaré lors d'un discours dans le Missouri. "Nous avons une palette formidable de candidats. Probablement le meilleur groupe d'hommes et de femmes. Je me retire en sachant que notre parti est entre de bonnes mains, tant que nous écoutons la base", a-t-il dit.

En réalité, le gouverneur n'a jamais réussi à se démarquer depuis le début de sa candidature en juin. Il avait subi les moqueries de Donald Trump, qui racontait à qui voulait l'entendre que Rick Perry portait désormais des lunettes pour paraître plus intelligent.

"Oups", le précédent de 2012

En 2012, Rick Perry avait également été candidat aux primaires mais après avoir flirté avec la tête des sondages, sa candidature avait périclité, notamment après une prestation désastreuse dans un débat télévisé. Il avait alors oublié quelles administrations fédérales il voulait supprimer dans son grand plan d'austérité, concluant son intervention par un mot resté depuis célèbre: "oups".

Les primaires commenceront en février 2016 et les candidats de chaque parti seront investis en juillet 2016.

S.A. avec AFP