BFMTV

Les États-Unis enquêtent sur une possible attaque aux ondes près de la Maison Blanche

La Maison Blanche (Photo d'illustration).

La Maison Blanche (Photo d'illustration). - -

Les services de renseignement américains enquêtent sur deux possibles attaques aux ondes survenues ces derniers mois, dont l'une pourrait avoir eu lieu à proximité de la Maison Blanche.

Le services fédéraux américains enquêtent sur deux incidents mystérieux survenus ces derniers mois à Washington D.C, dont l'une pourrait avoir eu lieu près de la Maison Blanche en novembre dernier, a rapporté ce jeudi la chaîne américaine CNN. Selon la chaîne de télévision, les Sénateurs et les services armés de la Chambre des communes ont été informés de la menace au début du mois d'avril.

Ces deux mystérieuses attaques ont provoqué des symptômes inexpliqués sur plusieurs membres du personnel d'Etat américain. Elles rappellent les symptômes inexpliqués ressentis par certains agents américains touchés par "le syndrôme de la Havane", depuis 2016 à Cuba, en Russie ou encore en Chine.

Maux de tête, vertiges et fatigue extrême

"Depuis près de cinq ans, nous sommes informés de mystérieuses attaques contre des représentants du gouvernement américain à La Havane, à Cuba, ainsi que dans le reste du monde", ont indiqué dans un communiqué commun le président de la commission du renseignement du Sénat, le démocrate Mark Warner, et son vice-président, le républicain Marco Rubio.

"Ce genre d'attaques contre nos concitoyens qui travaillent pour le gouvernement semble se multiplier", ont-ils ajouté, confirmant implicitement des révélations de CNN sur deux attaques récentes sur le sol américain.

Depuis 2016, plusieurs agents américains (des diplomates, agents du renseignement et de sécurité ou membres du personnel) ont été victimes d’étranges symptômes tels que des pertes de mémoire, une fatigue extrême, des maux de tête et de violents vertiges pouvant aller jusqu’à l’incapacité totale.

L'un des ces incidents a eu lieu en novembre dernier près de l'Ellipse (l'immense parc ovale situé à proximité de la Maison Blanche) à Washington. Un responsable du Conseil de sécurité national est tombé malade alors qu'il déambulait dans la pelouse, selon plusieurs responsables américains et d'autres proches du dossier.

Quant au second événement, il s'agit d'une fonctionnaire de la Maison Blanche qui est tombée malade alors qu'elle promenait son chien dans la banlieue de Washington en Virginie au cours de l'année 2019, comme le rapportait le magazine GQ l'an passé.

"Faisceau de micro-ondes à fortes intensité"

Les premiers éléments de l'enquête ne mettent pas en avant de conclusions claires sur ce qu'il s'est passé aux États-Unis, rapportent plusieurs sources proches de l'enquête à CNN, ni si ces nouvelles attaques étaient liées aux précédentes affaires s'étant produites à l'étranger. Le Pentagone, la CIA et le FBI se sont refusés à tout commentaire sur ces incidents et sur les enquêtes menées depuis.

Mais le rapport de l'académie des sciences et de médecine américaine, rendu en décembre 2020, révélait que les cas signalés ces dernières années en Chine, en Russie et à Cuba pourraient bien avoir été causés par "une arme générant un faisceau de micro-ondes à forte intensité" dans un panel de fréquences allant de 300 MHz à 300 GHz. Les élus américains ont promis dans leur communiqué de "faire la lumière" sur ces attaques.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV