BFMTV

La une du Vogue américain avec Kamala Harris fortement critiquée par les internautes

L'éclairage, la qualité de l'image, les vêtements et la posture de Kamala Harris, en une du Vogue américain, ont été fortement critiqués par les internautes, déçus que le magazine ne traite pas avec plus d'attention la première vice-présidente noire des Etats-Unis.

Le célèbre magazine américain Vogue a dévoilé, dimanche, les deux unes, papier et numérique, de son numéro de février avec la future vice-présidente des Etats-Unis Kamala Harris. Deux couvertures qui ont fait vivement réagir les internautes au moment de leur publication sur les réseaux sociaux.

L'éclairage est tout d'abord pointé du doigt. Il semble blanchir la peau de Kamala Harris, dont le père est jamaïcain et la mère indienne, alors qu'elle est la première vice-présidente noire des Etats-Unis. Certains internautes vont jusqu'à rappeler le peu de personnes racisées qui ont eu l'honneur de faire la une du magazine et le mauvais traitement de ces dernières.

"Quel gâchis... Anna Wintour ne doit vraiment pas avoir d'amis ou de collègues noirs", écrit par exemple une personne sur Twitter. Une autre souhaite "que les photographes et les journalistes mode apprennent ce que sont les peaux foncées". Une internaute résume le problème: "La couleur de sa peu est pâle et inexacte".

Un cliché critiqué pour son manque de professionnalisme

La couverture papier de Vogue, sur laquelle Kamala Harris se tient debout devant un drap rose, a également subi l'ire des internautes. Ils critiquent le manque de professionnalisme du cliché, légèrement flou, sur lequel la vice-présidente apparaît hésitante avec une paire de Converse au pied. "Je pensais que cette couverture était fausse", lance ainsi une utilisatrice de Twitter.

Si la paire de Converse est critiquée par certaines internautes, elle est pourtant la marque de fabrique de Kamala Harris. Cette dernière s'est affichée à de nombreuses reprises avec ces chaussures au pied pendant la campagne électorale, afin de trancher avec le reste de la classe politique et de mettre en avant une attitude volontaire, active, comme l'expliquait le site américain du magazine Elle en septembre.

La une numérique du magazine de mode obtient beaucoup plus les faveurs des réseaux sociaux. L'ancienne sénatrice se tient les bras croisés, dans une posture sérieuse, vêtue d'un costume bleu clair, avec un sourire franc.

C'est, selon certains, la couverture que l'équipe de la vice-présidente élue avait choisie pour être celle de la version papier. Plusieurs sources, au sein de Vogue, ont pourtant nié cette information auprès du New York Post et assuré que les deux looks portés par Kamala Harris ont été choisis par elle-même et son équipe.

Clément Boutin Journaliste BFMTV