BFMTV

La compagnie United Airlines accusée d'islamophobie par une passagère musulmane

Tahera Ahmad s'est dite discriminée en raison de sa religion musulmane lors d'un vol United Airlines, le 29 mai.

Tahera Ahmad s'est dite discriminée en raison de sa religion musulmane lors d'un vol United Airlines, le 29 mai. - Capture d'écran Facebook Tahera Ahmad - montage BFMTV.com

Tahera Ahmad, une universitaire américaine, raconte avoir été victime de discrimination directement liée à sa religion musulmane lors d'un vol Chicago-Washington de la compagnie américaine United Airlines, le 29 mai. Après avoir raconté son histoire sur les réseaux sociaux, elle a obtenu le soutien de nombreux internautes, et les excuses de l'équipage de l'avion.

Les faits se sont déroulés vendredi dernier, lors d'un vol entre Chicago et Washington. Tahera Ahmad, qui travaille à l'université de Northwestern en tant qu'aumônière, a raconté sur Facebook avoir été victime de discrimination liée à sa religion musulmane, alors qu'elle était passagère sur le vol 3504 United Airlines, rapporte le Huffington Post.

"Toi la musulmane, tu dois la fermer"

Selon Tahera Ahmad, une hôtesse opérant sur ce vol aurait refusé de lui servir une canette de Coca-Cola, au motif que la jeune femme, voilée, puisse s'en servir comme d'une arme.

"L'hôtesse de l'air m'a demandé ce que je souhaitais boire, et j'ai commandé une canette de Coca Light. Elle m'a amené une canette ouverte, mais j'ai insisté pour avoir une canette fermée, pour des raisons d'hygiène", raconte Tahera Ahmad, dans un long message publié sur son compte Facebook.

Alors qu'elle réitérait sa demande et lui faisait remarquer qu'une canette de bière fermée venait d'être servie à son voisin, l'hôtesse lui aurait répondu: "Nous ne sommes pas autorisés à donner des canettes fermées, car les passagers pourraient s'en servir comme d'une arme à bord de l'avion". Et d'insister: "c'est pour que ne pas que vous l'utilisiez comme une arme".

Cherchant le soutien des passagers à bord, Tahera Ahmad n'aurait reçu, selon ses dires, aucun appui. "Toi la musulmane, tu dois la fermer. Tu sais que tu l'utiliserais comme une arme donc ferme-la", lui aurait même lancé un autre passager. "J'ai senti la haine dans sa voix et la rage dans ses yeux. Je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer dans l'avion, car je pensais que les gens m'auraient défendue", conclut Tahera.

Hashtag de soutien

L'histoire a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, et a notamment été largement relayée sur Twitter par le biais du hashtag "#UnitedForTahera". Certains internautes ont appelé au boycott de la compagnie jusqu'à ce que Tahera Ahmad obtienne des excuses de celle-ci.

Excuses de l'équipage

Une démarche visiblement payante puisque dans un nouveau message posté un peu plus tard dans la journée, et visible sur la version britannique du Huffington Post, Tahera Ahmad a rapporté avoir reçu des excuses de la part de l'hôtesse de l'air et du pilote de l'avion à l'issue du vol. L'hôtesse de l'air serait même allée jusqu'à reconnaître son "comportement grossier".

Selon Tahera Ahmad, United Airlines ne lui aurait pas encore présenté ses excuses. Mais de son côté, la compagnie, qui affirme "défendre la diversité", assure dans un communiqué diffusé samedi en fin d'après-midi avoir tenté de prendre contact avec elle afin de "mieux comprendre ce qu'il s'est passé au cours du vol".