BFMTV

États-Unis: le prénom Donald n'a jamais été aussi peu donné aux nouveaux-nés

Donald Trump portant un bébé lors d'un pique-nique à la Maison-Blanche en juin 2019.

Donald Trump portant un bébé lors d'un pique-nique à la Maison-Blanche en juin 2019. - Saul Loeb

Le prénom Donald n'a été donné qu'à seulement 444 garçons aux États-Unis en 2020, soit le plus faible nombre depuis la création du classement de l'Administration de la sécurité sociale américaine.

Le président n'était pas vraiment populaire, le prénom non plus. Le prénom 'Donald' est de moins en moins plébiscité par les parents américains pour leurs enfants selon l'Administration de la sécurité sociale américaine.

Selon les dernières données de l'agence publique américaine qui classe les prénoms les plus populaires aux États-Unis, le prénom 'Donald' figurait à la 610e place du classement des prénoms les plus donnés à la naissance en 2020. Il a été donné à 444 garçons soit 0,024% des bébés masculins nés au cours de cette année.

Un prénom de moins en moins populaire

À titre de comparaison, il figurait à la 489e place en 2016, année de l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis et à la 485e place en 2017.

Faut-il y voir un effet post-présidence Trump? Oui et non. Si le prénom a perdu 55 places entre 2019 et 2020 - dernière année de mandat de l'ancien président américain - il est de moins en moins choisi depuis 1934, année lors de laquelle "Donald" figurait à la sixième place du classement. Il avait alors été donné à 30.408 nouveaux nés soit 2,864% des garçons.

En outre, les prénoms Ronald, Richard, Gerald ou encore George ont également connu des déboires après la fin des présidences de Reagan, Nixon, Ford et Bush. Quant au prénom 'Barack', il ne figure même pas dans le top 1000 des prénoms donnés aux États-Unis.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV