BFM Business

Facebook suspend les comptes de Donald Trump pour deux ans

/

/ - Olivier DOULIERY © 2019 AFP

Facebook a annoncé vendredi suspendre le compte de Donald Trump pour deux ans. La plateforme précise que les personnalités politiques seront désormais sanctionnées comme les autres utilisateurs quand elles enfreignent ses règles.

Les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump seront suspendus pendant deux ans. L'ancien président américain a immédiatement réagi, dénonçant "une insulte" à ses 75 millions d'électeurs.

Après l'invasion du Capitole, Facebook avait décidé début janvier de suspendre les pages et comptes de Donald Trump. En cause, des contenus publiés allant à l'encontre de son règlement.

Cette décision avait été validée par le Conseil de surveillance de Facebook le 5 mai. Mais le comité constitué de personnes issues de la société civile, de nationalités différentes, avait critiqué la décision de suspendre ces comptes pour une durée indéterminée, accusant Facebook d'avoir pris une sanction "vague et arbitraire".

Aux yeux des experts, la suspension du compte de Donald Trump était justifiée, mais la plateforme n'aurait pas dû appliquer des règles créées "sur-mesure". Car dans la plupart du temps, Facebook ne suspend que temporairement un compte.

Dans un communiqué publié vendredi, Facebook explique avoir édicté de "nouvelles règles qui seront mises en oeuvre pour des cas exceptionnels comme celui-ci". Toutes les personnalités publiques pourront désormais être sanctionnées par des suspensions de compte pouvant aller de un mois, à deux ans.

Une sanction "dissuasive"

"Compte tenu de la gravité des circonstances qui ont conduit à la suspension de Donald Trump, nous estimons que ses actions constituent une violation grave de nos règles qui mérite la sanction la plus élevée prévue par les nouveaux protocoles. Nous suspendons ses comptes pour deux ans, à compter de la date de la suspension initiale, à savoir le 7 janvier de cette année", précise Facebook, qui espère que cette sanction sera suffisamment importante pour "dissuader" Trump de violer à nouveau son règlement.

Le réseau social indique qu'à la fin de ces deux ans, des experts seront chargés de déterminer s'il "existe toujours un risque sérieux pour la sécurité du public". Si tel est le cas, "nous prolongerons la restriction pour une période déterminée et continuerons à réévaluer la situation jusqu'à ce que le risque ait disparu", affirme Facebook.

La plateforme prévient: si une fois la suspension levée, Donald Trump commet d'autres violations de son règlement, Facebook prendra de nouvelles sanctions, "pouvant aller jusqu'à la suppression définitive de ses pages et comptes".

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech