BFMTV

L'invasion du Capitole filmée de l'intérieur: des vidéos inédites retracent l'assaut des pro-Trump

Un reporter de guerre écrivant pour le New Yorker a suivi des trumpistes qui, depuis l'élection présidentielle de novembre, se sont préparés petit à petit à essayer de renverser la situation, si besoin par la violence.

Depuis l'invasion du Capitole le 6 janvier, les "films" reconstituant cet événement historique se multiplient. Tantôt il s'agit d'impressionnants montages, comme celui réalisé et diffusé par le Washington Post, qui prend soin d'expliquer où se situaient les partisans de Donald Trump à chaque instant, tantôt il s'agit d'images brutes. C'est le cas de celles enregistrées par le reporter de guerre Luke Mogelson, diffusées par le New Yorker, en attendant la publication prochaine d'un long récit.

Le journaliste suit depuis une dizaine de mois la base trumpiste la plus radicale et la plus engagée auprès du président républicain, qui vont des manifestants anti-confinement aux miliciens armés tels que les Proud Boys. À compter de la défaite de Donald Trump en novembre contre Joe Biden, Luke Mogelson a vu cette base nier les résultats et, surtout, s'engager dans une voie potentiellement violente.

"Où sont-ils?!"

Dans les images qu'il a recueillies et qui sont déjà disponibles sur le site du New Yorker, le spectateur peut voir de l'intérieur l'insurrection du 6 janvier. Y compris lorsque les manifestants, qui le matin avaient assisté à un meeting incendiaire de Donald Trump, se sont introduits dans l'hémicycle du Sénat ou de la Chambre des représentants.

Tandis que le "QAnon Shaman" Jake Angeli entonne une sorte de chant "guerrier", un partisan trumpiste fouille frénétiquement dans le dossier laissé par l'un des parlementaires évacués: "Il y a bien quelque chose qu'on va pouvoir leur coller au cul à ces enfoirés", peut-on l'entendre dire.

Infiltré au cœur du rassemblement se dirigeant vers le Parlement des États-Unis, Luke Mogelson saisit la détermination des personnes présentes, qui semblent prêtes à tout faire pour interrompre le processus censé certifier les résultats de l'élection présidentielle de 2020. "Où sont-ils?!", répètent-ils en cherchant certains parlementaires comme Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants.

Des centaines de vidéos tournées par les manifestants

D'autres images brutes ont été récupérées par ProPublica, pure-player à but non lucratif basé à New York qui se décrit comme étant un média d'enquête indépendant. En l'espèce, ProPublica a publié des vidéos filmées par des manifestants puis partagées via le réseau social Parler, très populaire chez les militants trumpistes les plus extrêmes. Très utilisé en amont de l'invasion du Capitole, ce concurrent autoproclamé de Twitter a été fermé le 11 janvier par son hébergeur Amazon Web Services.

Rangée dans l'ordre chronologique, les vidéos montrent combien le meeting de Donald Trump a galvanisé ses troupes, convaincues que l'élection présidentielle a accouché d'une fraude massive en faveur des démocrates - jamais prouvée. On y voit notamment sous un autre angle le face-à-face tendu entre les manifestants et Eugene Goodman, salué par beaucoup comme un héros après avoir tenté de repousser les assauts de la foule hostile.

Le stock de ces vidéos, qui se compte en centaines, donne à voir comment, de l'intérieur, les plus fervents supporters du président battu ont vécu, certains avec délectation, cet événement troublant.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV