BFMTV
en direct

Un feu d'artifice conclut le grand show "Celebrate America" sous les yeux du couple Biden

Après avoir prêté serment devant le Capitole, Joe Biden a officiellement été intronisé 46e président des États-Unis.

Ce live s'achève ainsi, merci pour votre fidélité

La grande soirée inaugurale "Celebrate America" se termine sur ces spectaculaires images de feu d'artifice et conclut 90 minutes d'un show millimétré, surchargé de superstars.

Rendez-vous dans quelques heures pour un nouveau live.

Katy Perry conclut la soirée avec son tube "Firework"

Katy Perry entonne son "Firework" alors qu'un (vrai) feu d'artifice illumine le ciel de Washington, sous les yeux du président Biden et de la vice-présidente Harris.

Demi Lovato chante "Lovely Day" depuis Los Angeles

Demi Lovato reprend "Lovely Day", le tube du chanteur Bill Withers disparu en 2020.

Des images de Joe, Jill et Ashley Biden dansant dans le Bureau ovale devant sa performance sont diffusées. Le président tient l'un de ses petits-enfants dans ses bras.

Bill Clinton, Georges Bush et Barack Obama adressent leurs vœux à leur successeur

Trois ex-présidents réunis. Dans une séquence à trois, Bill Clinton, Georges W. Bush et Barack Obama ont appelé leurs compatriotes à "sourire à leurs voisins".

"En tant qu'Américains, nous avons plus en commun que ce qui nous sépare", a dit Barack Obama.

Les trois prédécesseurs de Joe Biden lui ont ensuite chacun adressé leurs voeux de réussite.

"Monsieur le président, je vous souhaite les plus grands succès, que Dieu vous bénisse" a ainsi lancé Georges W. Bush.

Sandra Lindsay, la première vaccinée américaine contre le Covid-19, prend la parole

La jeune infirmière new-yorkaise Sandra Lindsay, sortie de l'anonymat le 14 décembre dernier en devenant la première vaccinée contre le Covid-19 du pays, est elle aussi au programme de cette soirée qui rend hommage à tous les Américains.

Le chanteur portoricain Luis Fonsi chante "Despacito"

"Despacito", le tube planétaire du Portoricain Luis Fonsi, s'invite dans cette soirée qui célèbre l'Amérique, jusqu'à son territoire non-incroporé des Caraïbes.

John Legend reprend "Feeling Good" de Nina Simone

"C'est une aube nouvelle, c'est un jour nouveau, c'est une nouvelle vie". Les paroles de "Feeling Good" de Nina Simone, reprise par John Legend devant le Lincoln Memorial, résonnent comme un cri d'espoir après 4 ans de divisions.

"Ce moment incarne notre caractère en tant que Nation"

Sourire aux lèvres, Kamala Harris a exhorté les Américains à "se tourner vers les étoiles".

"Nous sommes audacieux, nous sommes téméraires", a lancé la vice-présidente.

Invitant les Américains à avoir "le courage de voir au delà des crises", elle a tracé le chemin des quatre années à venir.

“Faire ce qui est difficile, faire ce qui est bien, s'unir, croire en nous-mêmes, croire en notre pays, croire en ce que nous pouvons faire ensemble”

Kamala Harris: "Je prie pour que nous sortions de cette épreuve avec une sagesse renouvelée"

Dans un hommage aux victimes de la pandémie de Covid-19, la vice-présidente a lancé un message d'espoir.

"Je prie pour que nous sortions de cette épreuve avec une sagesse renouvelée", a lancé Kamala Harris.

La chanteuse Yolanda Adams a accompagné le message de la vice-présidente en entonnant le "Hallelujah" de Leonard Cohen, dans une version proche de celle popularisée par Jeff Buckley.

Un medley par écrans interposés

"Let the sunshine in", chantent des dizaines d'Américains dans un grand medley digital.

Kerry Washington introduit le message de Kamala Harris

"La première mais sûrement pas la dernière femme noire à ce poste". C'est par ces mots que l'actrice Kerry Washington présente la nouvelle vice-présidente Kamala Harris.

Les Black Pumas entrent en scène

Le duo soul Black Pumas jouent leur titre "Colors".

Un groupe peu connu, mais sous le charme duquel les internautes ne manquent pas de tomber.

"12.800 followers pour les Black Pumas. Je vous parie le triple dans une heure", lance ainsi un internaute conquis.

Au tour de Justin Timberlake

Justin Timberlake et Ant Clemons entonnent leur nouveau tube, "Better Days".

Biden en appelle au courage des Américains

Pandémie de Covid-19, crise économique, discriminations... Listant les difficultés qui attendent le pays, le président Biden lance un appel aux Américains.

"La question est la suivante: sommes-nous capables de relever ces défis? Je pense que nous le pouvons, et nous le devons", affirme-t-il.

Joe Biden prend la parole

C'est au tour de Joe Biden de prendre la parole depuis le Lincoln Memorial.

"Grâce à vous, la démocratie l'a emporté. Notre investiture n'est pas juste pour nous, elle doit vous rendre hommage à vous, les Américains", clame le président.

Hommage à la créativité des Américains en confinement

Un clip compilant des vidéos publiées sur les réseaux sociaux par des Américains confinés rend hommage à leur résilience, leur créativité et leur optimisme.

"Vous avez trouvé une manière de nous donner le sourire", salue le violoncelliste Yo-Yo Ma.

Tom Hanks présente les portraits d'"Américains exceptionnels"

Caissiers, livreurs, chauffeurs: les "travailleurs essentiels" sont à l'honneur dans "Celebrating America".

Pour leur rendre hommage, Jon Bon Jovi reprend l'hymne optimiste des Beatles, "Here comes the Sun".

Des personnalités lisent des extraits de discours inauguraux

Des personnalités de tous bords se relaient en lisant des extraits des discours inauguraux de précédents présidents, comme Franklin Delano Roosevelt, John Fitzgeral Kennedy ou Ronald Reagan.

Le spectacle "Celebrating America" débute

Il est 2h30, le spectacle remplaçant la traditionnelle soirée inaugurale et présenté par Tom Hanks débute avec une chanson de Bruce Springsteen, "Land of Hope And Dreams".

Le Second Gentleman Doug Emhoff rend hommage à sa femme, désormais vice-présidente

Dans ce qui sera le premier tweet de son compte @SecondGentleman, Doug Emhoff, le mari de Kamala Harris, a rendu hommage à sa femme, première vice-présidente de l'histoire des Etats-Unis.

"Epouse, mère, soeur, tante...et maintenant Madame la vice-présidente. Aujourd'hui marque le début d'un fabuleux chapitre pour toi, pour notre famille et pour notre Nation. Nous t'aimons tellement", a écrit Doug Emhoff.

Kamala Harris ne va pas immédiatement s'installer dans sa résidence officielle

La vice-présidente Kamala Harris a précisé qu'elle ne s'installerait pas dans l'immédiat à l'Observatoire naval des Etats-Unis, résidence officielle des vice-présidents américains.

La raison: des travaux vont être entrepris dans la résidence. Selon l'entourage de Kamala Harris, la vice-présidente a estimé que ceux-ci "seraient plus facile à conduire dans un logement inoccupé".

La date d'emménagement de la vice-présidente n'est, à ce jour, pas fixée.

La Maison Blanche va renouer avec les conférence de presse autour de la crise du Covid-19

La porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki a précisé que la nouvelle administration Biden reprendrait les points-presse réguliers pour tenir les Américains au courant de la gestion de la crise du Covid-19.

"Nous voulons faire ça régulièrement, en partageant des données pour que le public puisse suivre les progrès faits dans la lutte contre la pandémie", a expliqué la porte-parole de la Maison Blanche.

Sous la présidence de Donald Trump, des points réguliers sur le Covid-19 avait été organisés jusqu'au mois d'avril 2020, avant d'être arrêtés après les étranges déclarations du président suggérant que des injections de détergent pourraient aider à soigner les malades du Covid-19.

Le président "est opposé à la peine de mort"

Interrogé sur un possible moratoire sur les exécutions capitales, la nouvelle porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki a rappelé que Joe Biden est personnellement "opposé à la peine de mort".

A partir de l'été 2020, et plus particulièrement au cours des dernières semaines de son mandat, Donald Trump avait enchaîné les exécutions fédérales, 13 au total.

Le premier échange de Biden avec un dirigeant étranger sera avec Trudeau

Le président américain Joe Biden aura vendredi un entretien téléphonique avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau pour son premier échange avec un dirigeant étranger, a annoncé mercredi la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

Les deux dirigeants "vont très certainement discuter des relations très importantes" entre les Etats-Unis et le Canada et de la décision de M. Biden de bloquer le projet controversé d'oléoduc Keystone XL entre les deux pays, a-t-elle ajouté.

Ce projet, soutenu par Ottawa mais critiqué par les écologistes, avait été lancé en 2008, annulé une première fois par Barack Obama pour des raisons environnementales puis remis sur les rails par Donald Trump pour des raisons économiques.

Joe Biden a déjà réaménagé le Bureau ovale

Il n'aura pas perdu de temps. Le nouveau président Joe Biden a déjà fait quelques changements significatifs dans la décoration du Bureau ovale, où chaque détail est traditionnellement chargé de symbole.

Le portrait de l'ancien président républicain Andrew Jackson, suspendu au mur pendant les quatre années de la présidence Trump, a ainsi été remplacé par celui de l'un des Père fondateurs des Etats-Unis, Benjamin Franklin.

Joe Biden appelle à "restaurer l'âme" des États-Unis

"Nous voulons avoir un impact positif sur la vie des gens dans le monde entier. Nous devons restaurer l'âme de ce pays", a déclaré Joe Biden dans une prise de parole depuis la Maison Blanche. "Cette administration essayera de tirer le meilleur de chacun".

Pendant cette première allocution, le nouveau président des États-Unis a évoqué les chantiers qui l'attendent en tant que nouveau président, notamment le changement climatique, les discriminations raciales, et notamment la mort de George Floyd qui avait bouleversé le pays l'an passé.

"Le racisme systémique existe toujours, (...) nous avons la possibilité de changer les choses (...) Tout le monde a le droit d'être traité de la même façon et nous serons jugés sur notre intégrité".

Biden affirme que Trump lui a écrit une lettre "très aimable"

Si Donald Trump a refusé de rencontrer son successeur Joe Biden alors de la traditionnelle passation de pouvoirs, ce dernier a assuré, peu après son entrée à la Maison Blanche, que l'ancien président lui avait écrit une lettre "très aimable."

"C'est quelque chose de privé, alors je ne vis pas en parler jusqu'au moment où j'en parlerai avec lui. Mais c'était très aimable", a-t-il dit selon Kaitlan Collins, journaliste de CNN.

Biden signe une série de décrets dont le retour dans l'accord de Paris sur le climat

Comme cela avait été prévu, le nouveau président des États-Unis a signé une série de décrets dès son arrivée à la Maison Blanche. Parmi ses premières décisions, le retour des États Unis dans l'accord de Paris, quitté par Donald Trump durant son mandat.

"Nous allons combattre le changement climatique comme nous ne l'avons jamais fait jusqu'ici", a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale.

Kamala Harris a prêté serment au Sénat

Officiellement vice-présidente, Kamala Harris devient également de faire présidente du Sénat, un poste d'ordinaire honorifique mais qui cette fois-ci aura son importance. En effet, à l'heure actuelle, l'égalité est parfaite entre sénateurs démocrates et républicains après le triomphe lors de la dernière élection en Géorgie.

Dans ce cas de figure, c'est le président du Sénat qui est censé arbitrer, ici Kamala Harris. De fait, sa voix ira pour les Démocrates qui seront ainsi à la tête du Congrès, puisque la Chambre des représentants leur est déjà acquise. Ce succès donnerait plus de libertés à Joe Biden durant son mandat.

Une photo d'un soldat se recueillant sur la tombe de fils de Biden devient virale

Ce mercredi, alors que Joe Biden prêtait serment à Washington avant de devenir le 46e président des États-Unis, Patricia Talorico, une journaliste du média USA Today s'est rendue dans un cimetière du Delaware, où est enterré le fils de ce dernier, emporté par un cancer en 2015.

Là, un soldat était agenouillé, se recueillant sur la tombe du défunt. Auprès de Delaware Online, média pour lequel elle travaille également, la journaliste raconte ce moment.

"Je n'ai pas pu me résoudre à interrompre ce moment poignant et solennel. J'ai pris des photos de loin et j'ai garé ma voiture sur une route voisine. J'ai écouté la fin du discours de Biden et suis retourné voir si l'homme était toujours là. Il était. Et il était toujours à genoux, la tête baissée", explique-t-elle.

L'identité de l'homme restera ainsi inconnue.

Le "Trump des tropiques" Bolsonaro félicite Biden

Le président brésilien Jair Bolsonaro a félicité mercredi son nouvel homologue américain Joe Biden, quelques heures après l'intronisation à Washington de celui dont il avait mis des semaines à reconnaître la victoire électorale.

"Je félicite Joe Biden, 46e président des Etats-Unis", a écrit sur Twitter Jair Bolsonaro, parfois surnommé le "Trump des tropiques" en raison de son admiration sans bornes pour l'ancien président américain Donald Trump.

"La relation entre le Brésil et les Etats-Unis est ancienne, solide et fondée sur des valeurs élevées, telles la défense de la démocratie et des libertés individuelles", poursuit le président d'extrême droite.

Joe Biden est arrivé à la Maison Blanche

Après une lente procession en voiture dans les rues de Washington, le 46e président des États-Unis Joe Biden a finalement rejoint à pied la Maison Blanche en compagnie de son épouse Jill, de ses enfants et petits-enfants.

En l'absence de Donald Trump, c'est Joe Biden lui-même qui a ouvert la porte de la résidence présidentielle.

Joe Biden va recevoir les codes nucléaires

C'est également la tradition à chaque passation de pouvoirs. A son arrivée à la Maison Blanche, le nouveau président des Etats-Unis sera désormais accompagné d'un haut gradé de l'armée qui conserve en sa possession la mallette appelée "the biscuit", qui contient les codes nucléaires pour une éventuelle frappe.

Dans cette mallette figure un système d'authentification, une sorte de garde-fou, ainsi que la liste des abris à disposition sur le territoire américain pour le président. On peut également y trouver certains papiers à remplir en cas d'attaque avérée.

Pour l'heure, les États-Unis disposent de 900 têtes nucléaires, chacune 20 à 30 fois plus puissantes que celles lancées sur la ville d'Hiroshima en 1945.

Le président Biden se recueille au cimetière militaire d'Arlington avec trois de ses prédécesseurs

Le président américain Joe Biden s'est recueilli mercredi sur la tombe du soldat inconnu au cimetière national d'Arlington, près de Washington, avec trois de ses prédécesseurs.

Les démocrates Bill Clinton et Barack Obama, tout comme le républicain George W. Bush, qui ont assisté à sa prestation de serment un peu plus tôt, l'encadraient pour cette dernière étape avant son entrée à la Maison Blanche.

Dans ce cimetière sont enterrés les héros de la patrie américaine et deux présidents, notamment John F. Kennedy

Joe Biden et Kamala Harris arrivent au cimetière d'Arlington

Le nouveau président des États-Unis et sa vice-présidente sont arrivés au cimetière d'Arlington où ils vont fleurir la tombe du soldat inconnu. Ils ont été accueillis par des tirs de canon.

Ils se sont recueillis en compagnie des anciens présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton, ainsi que leurs compagnes.

"Il est temps d'aller de l'avant", écrit Biden sur Twitter

Dans une courte vidéo publiée sur le compte officiel du président des États-Unis (@POTUS), Joe Biden a appelé les Américains à "aller de l'avant."

Joe Biden signe ses premiers documents officiels en tant que président

Quelques minutes après sa prise de pouvoir, Joe biden a signé ses premiers documents officiels depuis le Capitole. Il s'agit de la proclamation du jour de l'investiture, des documents formels qui par exemple confirme plusieurs nominations dans son cabinet ou son entourage.

En revanche, les premiers actes politiques seront signés quelques heures plus tard depuis le bureau ovale.

Pékin annonce des sanctions contre Pompeo et d'autres responsables de l'administration Trump

La Chine annoncé mercredi des sanctions contre près de 30 responsables du gouvernement de l'ancien président américain Donald Trump, dont son secrétaire d'Etat Mike Pompeo, pour violation de sa "souveraineté".

"La Chine a décidé de sanctionner 28 personnes qui ont gravement violé la souveraineté" chinoise, a déclaré son ministère des Affaires étrangères dans un communiqué diffusé au moment même où Joe Biden était investi dans les fonctions de président à Washington.

Macron à Biden: "welcome back" dans l'Accord de Paris sur le climat

Dans un tweet publié en anglais, Emmanuel Macron a souhaité la bienvenue à Joe Biden et Kamala Harris, qui ont prêté serment à Washington ce mercredi.

"Meilleurs voeux pour ce jour très important pour le peuple américain. Nous sommes ensemble. Nous seront plus forts pour affronter les défis de notre temps. Plus forts pour construire notre avenir. Plus forts pour protéger notre planète. Bienvenue de nouveau dans l'Accord de Paris", a-t-il écrit.

Le pape encourage Joe Biden à favoriser "la réconciliation et la paix"

Le pape François a encouragé mercredi le président américain nouvellement investi Joe Biden à favoriser "la réconciliation et la paix" aux Etats-Unis et entre les peuples, dans un message écrit en anglais.

Le pape espère que Joe Biden, deuxième président catholique de l'histoire des Etats-Unis après John F. Kennedy, sera "guidé dans ses efforts pour favoriser la réconciliation et la paix aux Etats-Unis et entre les nations du monde, afin de faire avancer le bien commun universel."

Joe Biden utilise le compte POTUS pour la première fois

Peu après avoir prêté serment sur les marches du Capitole, le nouveau président des États-Unis a tweeté pour la première fois sous l'appellation @POTUS (President Of The United states).

"Il n'y a pas de temps à perdre pour s'attaquer aux crises auxquelles nous sommes confrontés. C'est pourquoi aujourd'hui, je me dirige vers le bureau ovale pour me mettre au travail en offrant une action audacieuse et un soulagement immédiat aux familles américaines", a-t-il écrit.

Biden met en garde contre l'arrivée de "la phase la plus mortelle du virus"

Le nouveau président des États-Unis a mis en garde mercredi contre l'arrivée de "la phase la plus dure et la mortelle" de la pandémie et appelé les Américains à mettre de côté leurs différences pour faire face à ce "sombre hiver".

Dans son discours d'investiture, lJoe Biden a fait observer une minute de silence en hommage aux 400.000 "mères, pères, maris, épouses, fils, filles, amis, voisins et collègues" tués par le Covid-19.

Boris Johnson félicite Joe Biden et se dit "impatient" de travailler avec lui

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a félicité mercredi Joe Biden après son investiture comme président des Etats-Unis, se disant "impatient de travailler" avec lui.

"Félicitations à @JoeBiden pour avoir été investi président des Etats-Unis et à @KamalaHarris pour son investiture historique. Le leadership américain est vital sur les questions qui nous concernent tous, du changement climatique au Covid et je suis impatient de travailler avec le président Biden", a écrit sur Twitter Boris Johnson, qui entretenait de bons rapports avec son prédécesseur, Donald Trump.

Netanyahu appelle Biden à "renforcer l'alliance" israélo-américaine

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé mercredi le nouveau président américain Joe Biden à "renforcer l'alliance" entre Israël et les Etats-Unis afin d'affronter des "défis communs" comme la "menace" de l'Iran.

"J'ai hâte de travailler avec vous afin de renforcer l'alliance Etats-Unis/Israël, de continuer à étendre la paix entre Israël et le monde arabe et d'affronter des défis communs, avec en premier lieu la menace que pose l'Iran", a-t-il déclaré dans une vidéo pour féliciter Joe Biden.

"Mettons-nous à la tâche", conclut Joe Biden

"Je vous donne ma parole : je serai toujours avec vous, défendrai notre constitution, l’Amérique et donnerai tout à vous tous. Je serai toujours à votre service et ne penserai pas au pouvoir pour que nous puissions tous écrire l’histoire de l’Amérique", a-t-il promis. "Mettons-nous à la tâche. Avec le soutien de la foi et de nos convictions, que Dieu bénisse l'Amérique et protègfe nos troupes", a-t-il encore lâché avant de quitter le micro.

Joe Biden s'adresse aux alliés des Etats-Unis

"Le monde nous regarde. Voilà ce que je dis à nos alliés de l'étranger: l’Amérique a été éprouvée et nous en sortons plus forts, nous allons réparer nos alliances pour faire face aux défis d’aujourd’hui et de l’avenir. Nous inspirerons par le pouvoir de notre exemple. Nous serons un partenaire sûr", a développé Joe Biden.

Joe Biden se fixe la tâche de "vaincre le mensonge"

Joe Biden, dans une référence pas vraiment voilée à Donald Trump, a lancé: "Il y a la vérité et des mensonges. Nous devons protéger la Nation, défendre la vérité, vaincre le mensonge."

"L'Amérique doit être meilleure que ça", assure Joe Biden

Joe Biden a poursuivi, appelant à la concorde civile, et plaçant son mandat sous le signe du dialogue et de l'apaisement des rancoeurs: "Je sais les forces qui nous divisent, elles ne sont pas nouvelles. La bataille est éternelle, la victoire jamais sûre. Nous avons surmonté la Dépression, la seconde guerre mondiale, le 11-septembre. Sans unité, il n’y a pas de paix mais seulement de l’amertume". Il a enchaîné: "Ecoutons-nous les uns les autres, entendons-nous, voyons-nous, ayons du respect les uns pour les autres. Chaque désaccord ne doit pas être la raison d’une guerre totale". Il a ensuite fustigé la "populace" ayant envahi le Capitole.

"Je serai le président de tous les Américains. Je me battrai autant pour ceux qui ne m’ont pas soutenu que pour ceux qui m’ont soutenu.", a-t-il encore promis.

Biden invite chaque Américain à le rejoindre dans "la cause de l'unité"

"Nous devons tout faire contre les extrémistes de l’Intérieur, restaurer la sécurité de l’Amérique. Il y faut toutes les forces de la démocratie, l’unité." "Il faut unir la nation et j'invite chaque Américain à me rejoindre dans cette cause", a-t-il, lancé.

Biden salue la "résilience" américaine

"Je remercie mes prédécesseurs. Je connais la résilience de notre constitution et la puissance de notre nation. Nous sommes des gens bien", a-t-il ajouté.

Dans son discours, Biden célèbre le "jour de la démocratie"

"C’est la journée de l’Amérique et de la démocratie, un jour de renouveau, d’espoir et de révolution. L’Amérique a été torturée un temps mais a surmonté l’épreuve. Nous voyons la victoire de la démocratie", a d'abord lancé Joe Biden, entamant son discours.

Joe Biden a prêté serment

Joe Biden a ensuite lui-même prêté serment, une main face au président de la Cour suprême une autre sur la Bible.

Jennifer Lopez entonne This Land is Your Land, classique de la gauche américaine

La chanteuse Jennifer Lopez a succédé à la prestation de serment. Elle a chanté This Land is Your Land, grand classique de la gauche américaine, écrite par Woody Guthrie, reprise plus tard entre autres par Bob Dylan ou encore Pete Seeger.

Kamala Harris prête serment devant la juge Sonia Sotomayor

"I solemnly swear...". Kamala Harri a récité le serment de son intronisation comme vice-présidente. C'est la main levée devant la juge Sonia Sotomayor, membre de la Cour suprême, qu'elle a prêté serment.

Lady Gaga arrive sur scène

La chanteuse Lady Gaga est arrivée sur scène, vêtue d'une ample robe rouge, pour entonner le Star Spangled Banner, l'hymne des Etats-Unis.

Lady Gaga
Lady Gaga © BFMTV

Le prêtre ayant officié aux funérailles du fils de Joe Biden prononce quelques mots

Joe Biden étant le second président catholique, c'est un prêtre catholique qui assiste cette fois à la cérémonie. Il a convié le père Léo Donovan, prêtre qui avait officié lors des funérailles de son fils Beau Biden. Les deux hommes se connaissent depuis une trentaine d'années. Le père Donovan, jésuite comme le pape, a notamment fait référence à François.

Le sénateur républicain Roy Blunt dénonce l'envahissement du Capitole

Roy Blunt, sénateur républicain du Missouri, a succédé à Amy klobuchar à la tribune. Ila eu des mots très durs envers les manifestants du 6 janvier, et a évoqué un moment d'"union et non de division". "Notre grand débat national se poursuit", a-t-il ajouté.

La sénatrice Amy Klobuchar prend la parole la première

La sénatrice élue dans le Minnesota, Amy Klobuchar, ex-candidate à la primaire démocrate, prononce le premier discours. Après elle, la chanteuse Lady Gaga chantera l'hymne américain.

Amy klobuchar
Amy klobuchar © BFMTV

Joe Biden et Jill Biden se présentent sur l'estrade

Les Biden viennent d'arriver sur l'estrade au son de la musique militaire. Joe Biden a pris place face à Kamala Harris. Joe Biden a, au passage, salué Barack Obama.

Joe Biden, son épouse, et Barack Obama
Joe Biden, son épouse, et Barack Obama © BFMTV

Kamala Harris prend place

Comme le veut la tradition, la cérémonie commence par l'intronisation du vice-président, ou en l'occurrence de la vice-présidente. Kamala Harris est apparue avec son mari Douglas Emhoff.

La cérémonie débute

La cérémonie vient de débuter au son de la fanfare. Le speaker de la cérémonie vient de rendre un hommage appuyé au policier Eugene Goodman.

Mike Pence et son épouse font leur apparition

certes, le président des Etats-Unis sortant n'est pas présent mais son vice-président, qui dans le cadre de ses fonctions a certifié la victoire de Joe Biden, est bien là quant à lui. Il est apparu avec son épouse au Capitole peu avant l'intronisation de Kamala Harris.

Mike Pence et sa femme.
Mike Pence et sa femme. © BFMTV

Bush, Clinton: les anciens présidents sur les lieux

Bill et Hillary Clinton ont été aperçus par les caméras marchant dans les couloirs du Capitole. George W. Bush est quant à lui parmi les invités.

Kamala Harris s'affiche aux côtés d'un policier intervenu face aux manifestants du Capitole

La presse a noté que Kamala Harris était accompagnée par Eugene Goodman, le policier que les images de l'envahissement du Capitole avait montré face aux manifestants, et les entraînant à sa suite pour les perdre dans le bâtiment.

Joe Biden, Kamala Harris et leurs conjoints respectifs montent les marches du Capitole

La cérémonie se rapproche. Joe Biden, accompagné de Jill Biden, ainsi que Kamala Harris et son mari viennent de gravir les marches du Capitole.

Les époux Biden, Kamala Harris et son mari.
Les époux Biden, Kamala Harris et son mari. © BFMTV

Alerte à la bombe signalée et aussitôt levée à la Cour suprême

Une journaliste de CNN a annoncé sur Twitter qu'une alerte à la bombe avait été signalée à la Cour suprême. Si l'évacuation du bâtiment a d'abord été annoncée, elle a été démentie officiellement peu après. L'un de ses confrères de NBC News a d'ailleurs vite afffirmé que l'alerte était levée.

La communauté internationale salue l'accession au pouvoir de Joe Biden

Devant la Chambre des Communes, Boris Johnson a déclaré: "J'ai hâte de travailler avec Joe Biden et sa nouvelle
administration, de renforcer le partenariat entre nos pays et
travailler sur nos priorités communes: lutter contre le
changement climatique, reconstruire en mieux après la pandémie
et renforcer notre sécurité transatlantique."

La présidente de la Commission européenne, l'Allemande Ursula Von der Leyen, a tweeté:

"Les Etats-Unis sont de retour. Et l'Europe est prête. Pour
renouer avec un partenaire ancien et de confiance, pour
insuffler une nouvelle vie à notre chère alliance. J'ai hâte de
travailler avec @JoeBiden."

Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol, a lancé:

"La victoire (électorale) de Biden représente la victoire de
la démocratie sur l'extrême droite et ses trois méthodes: la
duperie de masse, la division de la nation et les abus, même au
prix d'une violence contre des institutions démocratiques (...)
Il y a cinq ans, on croyait que Trump c'était juste une mauvaise
blague, mais cinq ans plus tard on réalise qu'il a mis rien de
moins que la plus grande démocratie du monde en danger."

Le tweet d'encouragement de Barack Obama à Joe Biden

Barack Obama s'est fendu d'un tweet rendant hommage à son "ami" et ex-vice-président Joe Biden. "Ton heure est venue", a-t-il écrit, en légende d'une photo les montrant tous les deux.

Barack et Michelle Obama arrivent au Capitole

Tandis que les invités de la cérémonie d'investiture arrivent au fur et à mesure, Barack et Michelle Obama viennent d'entrer au Capitole.

Biden célèbre un "jour nouveau" pour l'Amérique

Peu après la fin du discours de son prédécesseur et ancien rival, Joe Biden a simplement tweeté, à quelques heures de son intronisation: "C'est un jour nouveau pour l'Amérique".

Donald Trump a laissé une lettre pour Joe Biden

Il sera absent à la cérémonie d'investiture mais a quand même laissé un mot à son successeur. Selon son porte-parole, Donald Trump a laissé une lettre à l'attention de Joe Biden.

Les Biden assistent à une messe à Washington

Pendant ce temps, à Washington, le président élu des Etats-Unis Joe Biden assiste à une messe à la cathédrale Saint-Matthieu de Washington accompagné des chefs démocrates et républicains du Congrès, un symbole de rassemblement à trois heures du début de son mandat.

Le futur 46e président des Etats-Unis était accompagné de son épouse Jill Biden, des démocrates Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, et Chuck Schumer, chef de la minorité au Sénat, ainsi que des chefs des républicains à la chambre haute Mitch McConnell et à la chambre basse Kevin McCarthy.

Air Force One décolle, Donald Trump s'en va

A trois heures de la fin de son mandat et de l'investiture de son successeur, Donald Trump vient de s'envoler à bord d'Air Force One, direction la Floride.

Les mémoires de Kamala Harris publiés en français en mai

Les mémoires de la vice-présidente des Etats-Unis qui est investie ce mercredi, Kamala Harris, paraîtront en français en mai, a annoncé l'éditeur Robert Laffont.

"Nous sommes très fiers de vous annoncer la parution du livre de @KamalaHarris, Nos Vérités - Mon rêve américain, le 20 mai 2021", a écrit la maison d'édition sur Twitter.

"The Truths We Hold: An American Journey" (en version originale) est sorti en janvier 2019 aux Etats-Unis.

A cette époque sénatrice de Californie qui prépare sa candidature à la primaire démocrate, Kamala Harris raconte son parcours de fille d'immigrés et l'envie de justice qui l'a poussée à devenir procureure.

Le président Joe Biden, investi ce mercredi également, publie en français en mars Promets-moi, papa (L'Archipel), livre consacré à son fils Beau, emporté par un cancer en 2015.

"Nous reviendrons, sous une forme ou une autre"

Avant de conclure son discours, Donald Trump prévient ses supporters: "Nous reviendrons sous une forme ou une autre", après avoir souhaité "bonne chance" à la nouvelle administration Biden.

Y.M.C.A. du groupe Village People, retentit à la fin de son discours.

"Ce furent 4 années extraordinaires"

Le président sortant prononce son discours d'adieux. "Ce furent quatre années extraordinaires. Je voudrais tous vous remercier", déclare-t-il, avant de faire monter son épouse Melania sur scène.

"Souvenez-vous de nous. (...) Nous sommes la première puissance économique", lance encore Donald Trump, acclamé par la foule présente sur la base aérienne.

Des coups de canon retentissent

Des coups de canon retentissent avant que Donald Trump ne prenne la parole.

Donald Trump arrive sur la base d'Andrews

A peine quelques instants après avoir quitté la Maison Blanche, Donald Trump arrive sur la base d'Andrews, où il va prononcer un dernier discours.

Donald et Melania Trump ont quitté la Maison Blanche

Donald Trump et son épouse Melania, toute vêtue de noir, ont quitté la Maison Blanche vers 8h15 locales (14h15 françaises) à bord de l'hélicoptère Marine One, qui doit les emmener sur la base aérienne d'Andrews, d'où ils s'envoleront pour la Floride.

Avant de partir, Donald Trump a évoqué un mandat "fantastique de quatre ans", représentant "l'honneur d'une vie".

L'équipe de Trump quitte la Maison Blanche avec ses cartons

Donald Trump n'a pas encore quitté la Maison Blanche pour Mar-a-Lago. Le président quitte quitte aujourd'hui la Maison Blanche pour la dernière fois.

L'équipe de Trump au moment de quitter la Maison Blanche
L'équipe de Trump au moment de quitter la Maison Blanche © bfmtv

Ces investitures qui ont marqué les États-Unis

La cérémonie d’investiture du président est toujours un moment solennel aux États-Unis. Retour sur quatre d’entre elles qui ont marqué l’histoire du pays.

Wall Street attendue dans le vert

Wall Street est attendue dans le vert et les Bourses européennes progressent à mi-séance mercredi, à quelques heures de la prise de fonctions de Joe Biden aux Etats-Unis et après le bon accueil réservé par le marché à plusieurs résultats dans le secteur des hautes technologies et celui du luxe.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse d'environ 0,2% pour le Dow Jones, 0,3% pour le Standard & Poor's 500 et 0,75% pour le Nasdaq.

Le sentiment général reste à la prise de risque avant la prestation de serment du nouveau président américain, prévue autour de 18h, un événement dans lequel les investisseurs voient surtout la promesse d'un plan de relance massif, un sentiment conforté mardi par les premières déclarations de Janet Yellen, appelée à devenir sa secrétaire au Trésor.

Biden va réintègrer l'accord de Paris

Joe Biden prévoit de réintégrer l'accord de Paris sur le climat après avoir pris ses fonctions mercredi, un soulagement pour les diplomates et les groupes environnementaux qui ne devraient pas tarder à exhorter le président élu à accélérer les efforts en matière de Réduction des émissions américaines.

Pour l'administration de Joe Biden, réintégrer l'accord de Paris n'est qu'un début, a renchéri la directrice de Greenpeace International Jennifer Morgan, précisant que le nouveau gouvernement devrait faire preuve d'un esprit de collaboration et d'humilité pour faire naître des ambitions plus globales.

Selon Rachel Cleetus, chargée du suivi des politiques climatiques et énergétiques à l'Union of Concerned Scientists, Joe Biden devrait bénéficier d'un certain nombre d'opportunités en 2021 pour faire avancer "un programme climatique progressif" sur la scène mondiale, notamment les sommets du G7 et G20 et les pourparlers des Nations Unies sur le climat en novembre.

Donald Trump sur le départ: suivez notre édition spéciale

Derniers instants à la Maison Blanche pour Donald Trump. L'actuel locataire du bureau ovale doit prochainement quitter Washington D.C. pour se rendre sur la base militaire d'Andrews, dans la banlieue de la capitale américaine, où une brève cérémonie sera organisée avant son départ pour la Floride.

Suivez l'événement en direct avec l'édition spéciale sur BFMTV.

Biden prendra dès ce mercredi 17 actions présidentielles pour revenir sur le bilan de Trump

Joe Biden prendra dès son entrée à la Maison Blanche mercredi 17 actions présidentielles pour revenir sur les mesures phares de Donald Trump, en engageant notamment le retour des États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat et au sein de l'Organisation mondiale de la Santé, selon ses conseillers.

Depuis le Bureau ovale, il annulera également un décret migratoire controversé adopté par son prédécesseur pour interdire aux ressortissants de pays en majorité musulmans d'entrer aux Etats-Unis.

Le démocrate suspendra aussi les travaux de construction d'un mur à la frontière avec le Mexique et son financement grâce au budget du Pentagone, qui ont suscité d'âpres batailles politiques et judiciaires ces quatre dernières années.

Avec Joe Biden, l'Union européenne estime avoir "de nouveau un ami à la Maison Blanche"

L'Union européenne "a de nouveau un ami à la Maison Blanche après quatre longues années" de présidence Trump, a lancé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen devant le Parlement européen, quelques heures avant l'investiture de Joe Biden.

"Ce jour apporte de bonnes nouvelles: les États-Unis sont de retour et l'Europe est prête à renouer avec un ancien partenaire de confiance pour donner une nouvelle vie à notre précieuse alliance", a-t-elle ajouté, après une présidence Trump qui a été marquée par de vives tensions avec l'UE, en particulier sur le plan commercial.

"Je voudrais adresser de manière solennelle aujourd'hui, en ce jour d'entrée en fonction de Joe Biden un appel à construirei ensemble un pacte fondateur, nouveau, pour une Europe plus forte, pour des États-Unis plus forts et pour un monde meilleur", a pour sa part annoncé le président du Conseil européen, Charles Michel.

Joe Biden doit signer une série de décrets dès son arrivée à la Maison Blanche

Climat, immigration, diplomatie: Joe Biden, signera quelques heures après son installation dans le Bureau ovale une série de décrets marquant la rupture avec le trumpisme. "Nous n'avons pas une seconde à perdre pour faire face aux crises auxquelles nous sommes confrontés en tant que nation", a tweeté Joe Biden mardi soir.

Changement climatique, pandémie, crise économique, injustices raciales et sociales aux Etats-Unis "sont autant de crises qui nécessitent une action d'urgence", a déclaré samedi son futur chef de cabinet, Ron Klain, pour qui Joe Biden veut agir vite "pour rétablir la place de l'Amérique dans le monde".

"Le président élu Biden va agir, pas seulement pour réparer les dégâts les plus sérieux du gouvernement Trump, mais aussi pour permettre au pays d'avancer", a-t-il commenté, en citant notamment son intention de ré-engager les États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat.

Avant de quitter la Maison Blanche, Donald Trump gracie 73 personnes

C'est l'un de ses derniers actes à la tête des États-Unis: à quelques heures de son départ de la Maison Blanche, Donald Trump a gracié 73 personnes, dont son ancien conseiller Steve Bannon, et commué les peines de 70 autres.

Steve Bannon, 66 ans, avait été l'un des artisans de la campagne présidentielle victorieuse de Donald Trump en 2016 avant d'être poussé vers la sortie par le milliardaire républicain. Il a obtenu la clémence du président alors qu'il était accusé d'avoir détourné des fonds prétendument destinés à la construction d'un mur à la frontière États-Unis-Mexique.

Sur la liste des autres personnes graciées figure son ancien collecteur de fonds Elliott Broidy, poursuivi pour une campagne de lobbying illégale, ainsi que le rappeur américain Lil Wayne qui avait plaidé coupable le mois dernier de possession d'une arme à feu, délit pour lequel il risquait jusqu'à dix ans de prison.

Une longue journée d'investiture pour Joe Biden, à suivre en direct sur BFMTV

Donald Trump n'assistera pas à la prestation de serment de Joe Biden, contrairement à la tradition. Le vainqueur démocrate de l'élection présidentielle sera investi lors d'une cérémonie qui débutera à 18h, heure de Paris, et que vous pourrez suivre en direct sur BFMTV et BFMTV.com.

Dans la matinée, Joe Biden Biden assistera à une messe à la cathédrale Saint-Matthieu l'Apôtre, saint patron des fonctionnaires. Il se rendra ensuite en convoi vers le centre-ville de Washington D.C., où il prêtera serment après sa vice-présidente Kamala Harris, avant de faire son discours inaugural dans lequel il doit affirmer sa vision pour "battre la pandémie, mieux reconstruire et unifier et guérir la nation" selon le comité d'organisation.

En début d'après-midi, Joe Biden est attendu au cimetière national d'Arlington, près de Washington, pour déposer une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu, en compagnie des anciens présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton. Il reviendra en convoi vers la capitale, où il doit entrer à pied dans la Maison Blanche, entouré d'une escorte militaire.

La journée se terminera à 2h30, heure de Paris, avec une émission spéciale présentée par Tom Hanks et diffusée sur toutes les grandes chaînes américaines. Intitulée "Pour fêter l'Amérique", elle comptera de nombreux invités musicaux comme Jon Bon Jovi, Foo Fighters, John Legend, Demi Lovato, Bruce Springsteen, Justin Timberlake et Luis Fonsi, entre autres.

Donald Trump s'apprête à s'envoler pour la Floride, Joe Biden s'installe à Washington D.C.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré à cette journée historique pour les États-Unis. Une page se tourne outre-Atlantique, où Donald Trump quitte Washington D.C. et la Maison Blanche pour s'envoler pour la Floride, quelques heures avant la prestation de serment de Joe Biden.

À l'issue d'un mandat marqué par une avalanche de scandales et deux "impeachments", le milliardaire quitte le pouvoir au plus bas dans les sondages, coupé d'une partie de son camp horrifié par les violences du Capitole.

Après une brève cérémonie en début de matinée sur la base militaire d'Andrews, dans la banlieue de la capitale américaine, Donald Trump s'envolera une dernière fois à bord d'Air Force One pour rejoindre son club de Mar-a-Lago, où il entamera sa vie d'ex-président.

BFMTV