BFMTV

Des milliers d'Américains relogés en raison d'une fuite de gaz

Panneau marquant la limite de la propriété de la Southern California Gas Co (Socal Gas), dans la région de Los Angeles, en Californie, où une fuite de gaz massive est en cours.

Panneau marquant la limite de la propriété de la Southern California Gas Co (Socal Gas), dans la région de Los Angeles, en Californie, où une fuite de gaz massive est en cours. - David McNew - AFP

Depuis plus de deux mois, d'importantes quantités de gaz se déversent dans l'atmosphère en Californie, entraînant le relogement de milliers de personnes. Des représentants de la société de distribution Socal Gas ont indiqué lundi avoir localisé la fuite, mais des mois de travaux seront nécessaires pour la réparer complètement.

La fuite de gaz massive près de Los Angeles, qui laisse se déverser d'importantes quantités de méthane dans l'atmosphère depuis plus de deux mois et a entraîné le relogement de milliers de personnes, a fini par être localisée. Mais il faudra encore trois à quatre mois pour la neutraliser, selon la société de distribution Socal Gas.

La fuite de méthane sur le site de stockage de gaz Aliso Canyon avait été découverte le 23 octobre par la Southern California Gas Co (Socal Gas). Des représentants de la société ont indiqué lundi avoir identifié sa localisation, dans un puits de forage de gaz naturel sous terre.

Encore des mois pour réparer

Ils estiment pouvoir à présent avancer dans les réparations mais il va falloir encore trois à quatre mois avant d'arrêter totalement la fuite de ce gaz, environ vingt fois plus nocif pour la couche d'ozone que le CO2. Ils espèrent donc pouvoir l'endiguer totalement d'ici fin mars.

Les ouvriers de réparation doivent forer un puits parallèle à celui qui fuit pour y dévier le gaz et l'amener vers un réservoir naturel à 2.400 mètres sous terre. Le puits défectueux sera alors bouché et condamné. Le forage d'un second puits de dégagement devrait par ailleurs démarrer en janvier et durer trois à quatre mois, a encore prévenu Socal Gas.

Des milliers de Californiens relogés

Le site d'Aliso Canyon, dans un ancien gisement de pétrole à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Los Angeles, est l'un des plus grands réservoirs des Etats-Unis. Les émanations nauséabondes qui s'en échappent, dues à un additif destiné à identifier les fuites de méthane, un gaz naturellement inodore, ont rendu malades de nombreux habitants, qui se plaignent de nausées, maux de tête et saignements du nez.

En fin de semaine dernière, 2.174 foyers avaient été relogés après une décision de justice en leur faveur. Unis dans un recours collectif, plusieurs habitants du lotissement privé adjacent avaient porté plainte contre SoCal Gas et obtenu gain de cause, obligeant la compagnie de gaz à trouver un logement temporaire dans les 72 heures à tous les résidents de Porter Ranch qui en faisaient la demande. 2.694 autres foyers devaient eux aussi être relogés rapidement, toujours selon Socal Gas. Des milliers d'autres résidents ont eux quitté volontairement la zone et deux écoles sont fermées.

Pour Matthew McNicholas, l'un des avocats des familles, la compagnie de gaz s'est montrée irresponsable en ne fournissant pas les informations nécessaires à la population.

"SoCal Gas n'a pas entretenu son installation correctement, conduisant à des problèmes pour la santé et la sécurité des habitants", a-t-il affirmé il y a quelques jours dans un communiqué appelant à prendre des précautions supplémentaires.

+ 25% d'émissions de gaz à effet de serre

Les habitants de Porter Ranch déplorent entre autres un risque pour la valeur de leurs propriétés dans un quartier décrit comme un lotissement "de rêve" par les locaux.

L'Agence fédérale de l'aviation civile américaine a elle pris la précaution d'interdire le trafic aérien au-dessus de la zone concernée.

L'Agence chargée de surveiller la qualité de l'air en Californie estime que la fuite libère entre 44.000 et 58.000 kilos de méthane par heure. En conséquence, estime l'agence, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 25% en Californie, qui se veut pourtant le porte-drapeau de la protection de l'environnement dans le pays.

Lundi, plusieurs médias américains dont CBS Los Angeles ont relayé une vidéo de l'Environmental Defense Fund, réalisée au moyen d'une caméra infrarouge spéciale, montrant l'étendue du nuage de gaz s'élevant dans l'atmosphère.