BFMTV

Attentat de Boston: le FBI sous le feu des critiques

Les deux frères Djokhar et Tamerlan Tsarnaev, principaux suspects de l'attentat de Boston.

Les deux frères Djokhar et Tamerlan Tsarnaev, principaux suspects de l'attentat de Boston. - -

Les enquêteurs américains sont pointés du doigt après avoir révélé que la Russie les avait prévenu, dès 2011, de la potentielle dangerosité de Tamerlan Tsarnaev, l'ainé des deux suspects de l'attentat de Boston.

Y-a-t-il eu une faille dans la surveillance des frères Tsarnaev? Le FBI se retrouve, depuis dimanche, sous le feu des critiques pour ne pas avoir continué à surveiller Tamerlan Tsarnaev, l'un des deux suspects de l'attentat de Boston, en 2012.

Ce week-end, le FBI a indiqué qu'il avait interrogé le jeune Américain d'origine tchétchène en 2011 "à la demande d'un gouvernement étranger", sans toutefois préciser de quel pays émanait cette requête.

Connu des services secrets russes

Mais selon les médias américains, la Russie se trouverait à l'origine de cette demande, fondée sur la radicalisation religieuse de Tamerlan.

Selon les services secrets russes, ce dernier était en effet devenu un fervent musulman, faisant preuve d'un changement de comportement dès 2010, année à partir de laquelle il avait commencé une série d'allers-retours au Daguestan, jusqu'en juillet 2012. Faute de traces d'activité terroriste, le FBI avait relaché sa surveillance.

Colère des sénateurs

Un manque de viligance qui vaut aujourd'hui aux FBI une déferlante de critiques.

"Il y a beaucoup de questions qui méritent des réponses", a ainsi fustigé le sénateur démocrate Charles Schumer. "Pourquoi n'a-t-il pas été interrogé à son retour? Et que s'est-il passé en Tchétchénie qui puisse l'avoir radicalisé?", s'est-il demandé.

Pour le sénateur républicain Lindsay Graham, "le FBI est passé à côté" d'éléments qui auraient pu alerter sur la radicalisation de Tamerlan. "Il allait sur des sites Internet qui parlent de tuer des Américains, (...) il émettait clairement des idées radicales, il est allé dans des zones de radicalisme" islamiste, a-t-il énuméré.


A LIRE AUSSI:

>> Boston: les services secrets russes connaissaient-ils les frères Tsarnaev?

>> Boston: profil des frères Tsarnaev, les suspects du FBI

Adrienne Sigel avec AFP