BFMTV

49,5°C à Vancouver: combien de temps va durer la vague de chaleur extrême en Amérique du Nord?

Une plage canadienne ensoleillée.

Une plage canadienne ensoleillée. - Agence de presse

À l'Ouest du Canada et des États-Unis, les habitants sont confrontés à une vague de chaleur suffocante inédite. Au moins 134 personnes sont mortes depuis vendredi dans la région de Vancouver.

La vague de chaleur exceptionnelle qui touche le nord-ouest du Canada et des États-Unis devrait au moins durer jusqu'à la fin de la semaine, et elle pourrait s'étendre jusqu'à la mi-juillet. Depuis lundi, l'ouest du Canada a enregistré plus d'une centaine de morts subites, des hospitalisations en hausse et une multiplication de feux de forêts. Certaines villes ont fait face à des records de chaleur pour le pays, rarement égalés au niveau mondial: il a ainsi fait 49.5°C à Vancouver.

Le nord-ouest des États-Unis, habitué à une météo tempérée et généralement humide, a également enregistré des records ces derniers jours, avec un maximum de 46,1°C lundi à Portland. Au total, plus de 52 millions d'habitants de l'Amérique du Nord se trouvaient ce mercredi dans en alerte à cause de la chaleur.

Très léger rafraîchissement dès mercredi soir

Et cet épisode de chaleur suffocante devrait durer au moins jusqu'à la fin de la semaine, écrivent les services météorologiques canadiens dans leur dernier bulletin.

D'autres spécialistes météorologiques, toutefois, sont plus pessimistes. S'ils reconnaissent que les températures devraient d'abord légèrement baisser dans le nord-est des États-Unis à partir de la fin de journée ce mercredi, ils estiment que la vague de chaleur pourrait durer jusqu'à la mi-juillet sur le continent, comme l'a prédit mercredi Michael Guy, le météorologue de la chaîne américaine CNN.

"Un front d'air plus frais va faire baisser les températures à partir de mercredi soir, mais il entraînera un risque de violents orages dans la soirée de mercredi", prévient-il. Les services météorologiques de l'Ontario confirment, dans un tweet, que des orages pourraient toucher la province canadienne en fin de semaine.

Le mercure devrait rester anormalement élevé en deuxième partie de semaine sur l'ouest du continent, mais les températures seront tout de même moins extrêmes qu'elles ne l'ont été ces derniers jours, selon les prévisions des services météorologiques canadiens. Des maximums diurnes autour de 28 à 32°C et des minimums nocturnes de 16 à 18°C sont attendus.

"Un dôme de chaleur" d'une intensité rare

Les températures exceptionnelles actuelles s'expliquent par un phénomène appelé "dôme de chaleur": de hautes pressions emprisonnent l'air chaud dans la région. Au moins 134 personnes sont mortes subitement depuis vendredi dernier dans la région de Vancouver, sur la côte Pacifique, selon les autorités. "Nous pensons que la chaleur a contribué à la majorité des décès", a déclaré la police fédérale, ajoutant que les personnes âgées étaient davantage affectées.

Les autorités ont appelé la population à minimiser ses sorties, à boire beaucoup et à prendre des nouvelles des personnes seules et âgées. Plusieurs municipalités ont également mis en place des "centres de rafraîchissement", dotés d'air climatisé et de brumisateurs.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV