BFMTV

Etats-Unis: le nombre des armes de poing augmente, et avec lui le nombre d'accidents mortels d'enfants

Le nombre d'armes de poing dans les foyers américains a augmenté ces quarante dernières années. Photo d'illustration

Le nombre d'armes de poing dans les foyers américains a augmenté ces quarante dernières années. Photo d'illustration - Mayela Lopez - AFP

De plus en plus populaires dans les foyers américains, les armes de poing ont participé à une hausse des accidents mortels chez les enfants.

Moins de carabines et de fusils de chasse, et plus d'armes de poing aux Etats-Unis. Depuis 40 ans, le type d'armes à feu détenues dans les foyers américains a profondément changé. Une évolution qui n'est pas sans conséquence sur le nombre d'accidents mortels chez les enfants, selon une étude, rapporte CNN.

Les accidents mortels ont doublé

En se basant sur les statistiques nationales de 1976 à 2016, les chercheurs ont établi que le nombre de familles avec de jeunes enfants qui possèdent une arme à feu a diminué de 50 à 45% pour les familles blanches (aux Etats-Unis, les études ethniques sont autorisées). Mais dans le même temps, les armes de poing sont passées de 49% du total des armes à feu possédées en 1976 à 72% en 2016. 

Cette augmentation explique en partie l'explosion du nombre de blessures mortelles par arme à feu chez les jeunes enfants, selon l'étude publiée dans le journal Pediatrics. Sur la dernière décennie, ce nombre a presque doublé et les taux sont passés de 0,36 pour 100.000 enfants de 1 à 4 ans à 0,63 pour 100.000. Après avoir atteint un pic au début des années 80, les décès dus aux armes à feu avaient pourtant baissé jusqu'en 2001.

Des armes plus facilement accessibles

Les chercheurs expliquent que les armes de poing sont achetées le plus souvent pour se protéger, et donc sont stockées chargées et déverrouillées, dans lieux plus facilement accessibles.

"Nous savons, d'après des données, que nous ne pouvons pas simplement dire à nos enfants de ne pas toucher, que même s'ils savent qu'ils ne doivent pas toucher, ils le font quand même", explique le docteur Wendy Sue Swanson, interrogée par CNN. "Ils meurent plus souvent à cause de cette belle innocence et de cette curiosité quand il y a une arme à feu".

Selon une étude de 2018 publiée dans la revue Urban Health, près de 5 millions d'enfants vivent dans des maisons où au moins une arme à feu est entreposée chargée et non verrouillée.

Benjamin Rieth