BFMTV

Décret Trump sur l'immigration: Obama dit son "désaccord fondamental"

Dans un communiqué publié lundi par un porte-parole, Barack Obama sort de son silence dix jours après son départ de la Maison Blanche, contre le décret anti-immigration de son successeur Donald Trump. L'ancien président américain dénonce toute discrimination fondée sur "la croyance ou la religion".

L'ancien président américain, Barack Obama, a fait lundi sa première déclaration depuis son départ de la Maison Blanche, dans un communiqué publié par un porte-parole. Il y apporte son soutien aux manifestants qui protestent contre le décret anti-immigration de Donald Trump, selon la presse américaine

Sans jamais mentionner Donald Trump, qui a succédé au démocrate le 20 janvier, le porte-parole de Barack Obama, Kevin Lewis, a indiqué dans un communiqué que l'ancien président se félicitait "du niveau de mobilisation" dans le pays.

"Les valeurs américaines sont en jeu"

Dans ce communiqué, il dénonce les discriminations de ce décret en raison de leur religion ou de leur appartenance. Il ajoute que les "valeurs américaines sont en jeu". 

"Les citoyens exercent là leur droit de se rassembler, de s'organiser et d'être entendus par leurs élus. C'est exactement ce que l'on peut attendre de l'Amérique quand ses valeurs sont en jeu", a lancé Kevin Lewis. 

De plus, il rejette toute comparaison avec la politique étrangère du démocrate et déclare que "le président est en désaccord fondamental avec la notion de discriminer des individus en raison de leur croyance ou de leur religion".

Barack Obama avait indiqué avant son départ qu'il se tiendrait en retrait du débat politique, sauf si certaines lignes rouges étaient franchies.
dossier :

Barack Obama

E. H.