BFMTV

En plein G7, Justin Trudeau prend un jour de congé pour célébrer son anniversaire de mariage

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, le 22 avril 2016 à New York - Photo d'illustration

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, le 22 avril 2016 à New York - Photo d'illustration - KENA BETANCUR - AFP

Mercredi, le premier ministre canadien Justin Trudeau et son épouse Sophie se sont accordés un moment en tête-à-tête pour célébrer leur 11e anniversaire de mariage, en plein voyage officiel au Japon. Au Canada, les réactions ne se sont pas fait attendre.

Le très médiatique Justin Trudeau a deux priorités: son pays et son mariage. Et ce n’est pas une visite officielle à l’occasion du sommet du G7 qui fera oublier au Premier ministre du Canada ses engagements auprès de son épouse.

Même si le couple aurait dû célébrer son 11e anniversaire de mariage samedi – Sophie et Justin Trudeau se sont dit "oui" le 28 mai 2005 à l'église Sainte-Madeleine d'Outremont de Montréal –, l’homme d’Etat de 44 ans a tout de même tenu à roucouler avec sa "princesse" dans une auberge prestigieuse de la région d’Ise-Shima mercredi dernier.

D’après Le Journal du Québec, les époux se sont rendus dans un ryokan traditionnel baptisé Earth, situé à environ une heure de Shima, la ville qui a accueilli le 42e sommet du G7 les 26 et 27 mai.

Des réactions mitigées

Un torrent de critiques a déferlé sur le chef du Parti libéral du Canada à l’annonce de cette petite escapade en amoureux, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la presse.

Selon Tim Iles, un professeur d’études asiatiques interviewé par le média Macleans.ca, cette journée de congé a vraisemblablement vexé les hôtes japonais. "Les Japonais prennent leur journée uniquement lorsqu'ils ont une raison extrêmement valable: lorsqu'un membre de la famille est malade ou décédé, par exemple", a expliqué le professeur de l’université de Victoria.

"Je n’ai jamais entendu parler d’un homme d’Etat japonais qui avait posé sa journée pour quelque chose d’aussi personnel", a-t-il ajouté.

En revanche, d’autres ont salué l’initiative du Premier ministre, comme Phil Upshall, conseiller auprès de la Commission de la santé mentale du Canada. "Je pense que c’est une très bonne idée, a-t-il confié. Je pense que c’est très bon pour son moral et pour avoir des idées claires. Cela permet de remettre l’horloge mentale à zéro. En prenant sa journée, il montre l’exemple." 

Justin Trudeau a payé de sa poche

Toutefois, Justin Trudeau a voulu rassurer les contribuables canadiens. "Pour célébrer mon anniversaire de mariage, je vais passer un moment privilégié avec ma femme et nous allons le payer nous-mêmes", a-t-il indiqué aux journalistes suivant le déplacement officiel mardi.

"J’ai souvent parlé de cet équilibre entre vie professionnelle et vie privée que je considère essentiel afin d'être en mesure de servir le pays du mieux possible", a ajouté le père de trois enfants, avant de conclure: "Nous allons continuer à le faire, je vous l’assure."

Priscilla Peyrot