BFMTV

A Porto Rico, Trump jette de l'essuie-tout aux sinistrés de l'ouragan Maria

Alors qu'elle devait lui servir à redorer son image après la polémique sur sa gestion de la crise humanitaire après le passage de l'ouragan Maria, la visite de Donald Trump a Porto Rico, mardi, a pris des airs de fiasco. Beaucoup d'Américains ont en effet pointé des propos et une attitude déplacés du président des Etats-Unis.

Pas sûr qu'il ait réussi à redorer son image. Donald Trump s'est rendu mardi à Porto Rico, afin d'apporter son soutien aux sinistrés de l'ouragan Maria, deux semaines après son passage dévastateur sur l'île, qui a fait au total 34 morts selon un dernier bilan. Mais le président américain cherchait surtout à faire taire les nombreuses critiques qui ont mis en cause sa gestion de l'aide humanitaire apportée à ce territoire américain, après le passage de Maria.

Pourtant, mardi, son attitude face aux responsables locaux et aux sinistrés a surpris, voire choqué, certaines de ses paroles et attitudes ayant été considérées comme déplacées. 

Critique du budget et minimisation 

"Nous avons sauvé beaucoup de vies", s'est félicité Donald Trump lors d'une rencontre avec des responsables locaux de la gestion de crise. Parka sombre sur chemise blanche, le président américain a ensuite mis en cause la façon dont Porto Rico a géré le budget. 

"Ca m'embête de vous dire ça, Porto Rico, mais vous avez mis notre budget sens dessus dessous", a ainsi lancé Donald Trump lors de cette table ronde.

Avant de poursuivre en comparant le bilan humain de Maria à celui de l'ouragan Katrina, qui avait frappé la Nouvelle-Orléans en 2005: 

"Nous avons dépensé beaucoup d'argent pour Porto Rico, et ce n'est pas un problème. Chaque mort est une horreur, mais si vous regardez une vraie catastrophe comme Katrina, où des centaines et centaines de personnes sont mortes, et que vous regardez ce qui s'est passé ici, où il y a eu une tempête d'une force impressionnante...".

Des propos qui ont scandalisé le camp démocrate. "Je ne me souviens pas du président disant au Texas qu'ils avaient déstabilisé le budget après Harvey ou en Floride après Irma", a ainsi réagi le leader de la majorité démocrate au Sénat Chuck Schumer.

Jet d'essuie-tout

Plus tard dans la journée, Donald Trump a participé à une distribution de produits de première nécessité auprès de sinistrés de l'île, au cours de laquelle il a lancé des rouleaux de papier essuie-tout à la foule, à la manière d'un joueur de basket. Une séquence qui a laissé perplexes de nombreux internautes.

La semaine dernière, Donald Trump avait durci le ton à l'égard des autorités de Porto Rico, qui ont mis en cause sa gestion de l'aide pour l'île frappée par l'ouragan Maria, fustigeant des responsables qui "veulent que l'on fasse tout pour eux". 

Ajoutant à une polémique qui enflait depuis plusieurs jours sur la lenteur des secours et de l'Etat fédéral, le président américain avait accusé "certains à Porto Rico" d'être "incapables de mettre leurs employés au travail pour aider". La première a en avoir fait les frais avait été la maire de San Juan, la capitale de l'île, Carmen Yulin Cruz, qui avait osé exprimer son désarroi. Donald Trump lui avait répondu par un tweet cinglant en l'accusant de faire preuve "d'un leadership médiocre". 

Lors de sa venue à Porto Rico mardi, Donald Trump lui a serré la main, mais n'a pas eu un mot pour celle qui a pourtant été l'une des premières à remonter ses manches pour venir en aide à la population sinistrée, et qui avait alerté sur le fait que la population était "en train de mourir".

Adrienne Sigel