BFMTV

Pour Trump, le tireur de Las Vegas était "un malade, un fou"

Donald Trump s'exprime face à la presse, le 3 octobre, à la Maison Blanche.

Donald Trump s'exprime face à la presse, le 3 octobre, à la Maison Blanche. - Jim Watson - AFP

Le président américain s'est à nouveau exprimé sur la fusillade meurtrière de Las Vegas, ce mardi.

L'auteur de la pire fusillade dans l'histoire moderne des Etats-Unis, qui a coûté la vie à 59 personnes et fait plus de 500 blessés, était "un malade, un fou", a affirmé ce mardi le président américain Donald Trump, avant son départ pour Porto Rico pour constater l'étendue des dégâts liés à l'ouragan Maria.

"Nous avons affaire à un individu très très malade", a encore lancé le président, qui se rendra à Las Vegas mercredi. 

Stephen Paddock, un riche retraité de 64 ans, a ouvert le feu longuement dimanche sur les spectateurs d'un festival de musique country à Las Vegas avant de se suicider dans sa chambre d'hôtel.

L'attentat a été revendiqué par Daesh mais les autorités américaines n'ont pour l'heure fait état d'aucun lien entre cet Américain vivant dans une petite ville tranquille du Nevada, joueur avide, pilote amateur et chasseur, et les jihadistes de Daesh. L'un des frères de M. Paddock a affirmé lundi que rien dans la vie de son frère ne pouvait laisser imaginer qu'il allait commettre un massacre.

A.S. avec AFP