BFMTV

Las Vegas: ce que l'on sait de la fusillade

Des spectateurs du festival Route 91 Harvest prennent la fuite lors de la fusillade de dimanche soir.

Des spectateurs du festival Route 91 Harvest prennent la fuite lors de la fusillade de dimanche soir. - David Becker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La foule qui assistait à un concert de musique country en plein air a été prise pour cible par un tireur, près de l'hôtel-casino Mandalay Bay.

Une fusillade a éclaté tard dimanche soir à Las Vegas, à proximité de l'hôtel-casino Mandalay Bay, faisant au moins 59 morts et plus de 527 blessés, selon un dernier bilan provisoire de la police. Il s'agit de la plus meurtrière fusillade de l'histoire du pays.

>> Suivez notre article en direct sur la situation à Las Vegas

> Que s'est-il passé?

Dimanche vers 22h30 locales, un homme a fait feu à l'arme automatique du 32e étage de l'hôtel-casino Mandalay Bay sur la foule qui assistait à un concert de clôture du festival de musique Country Route 91 Harvest.

De nombreux témoins ont entendu de longues rafales qui ont interrompu le concert en cours. Un témoin de la scène a filmé le moment où l'audience réalise ce qu'il est en train de se passer.

La police a rapidement bouclé le secteur et interdit l'accès au Strip, la célèbre avenue bordée par les casinos pour lesquels la ville est connue.

> Quel est le bilan de l'attaque?

Susceptible d'évoluer, le dernier bilan fait état de "plus de 59 morts et 527 blessés", selon le shérif de la ville Joseph Lombardo.

L'auteur présumé des coups de feu s'est tué avant l'arrivée de la police, au 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay, a précisé le shérif. Pendant un temps, le doute a plané sur le point de savoir si l'attaque était le fait d'un ou de plusieurs tireurs.

> Qui est le tireur?

Selon le shérif, le tireur présumé était un résident de Mesquite, une petite ville située dans le Nevada à une heure de route de Las Vegas. Il se nommait Stephen Paddock et avait 64 ans. Ses mobiles restent à ce stade flous. Selon la chaîne CBS, il n'était pas connu des services de police avant ces faits. Dans sa chambre d'hôtel, qu'il occupait depuis le 28 septembre. D'après des informations du New York Times, 20 fusils, deux trépieds, des centaines de munitions ont été retrouvés dans la chambre d'hôtel au total. 

Plus tard, le sheriff Joseph Lombardo a aussi indiqué que l'inspection de sa maison de Mesquite avait permis aux enquêteurs de trouver "18 armes à feu supplémentaires, des explosifs et plusieurs milliers de munitions, ainsi que des appareils électroniques que nous étudions en ce moment".

L'homme était comptable à la retraite, chasseur et pilote à ses heures perdues. Son frère cadet, Eric, a témoigné dans la presse américaine: "Nous n'avons aucune idée de ce qui s'est passé. (...) C'est comme si un astéroïde nous était tombé dessus". Affirmant avoir été en contact avec son frère quelques semaines auparavant, Eric Paddock a en outre ajouté: "Il a aussi parlé à ma mère il y a une ou deux semaines d'ailleurs. Il lui a envoyé un déambulateur car elle a du mal à marcher". "Il n'a jamais porté d'arme sur lui, il n'a jamais frappé personne!" s'est-il également exclamé. 

La police a retrouvé la compagne du suspect, une dénommée Marilou Danley. Après avoir été interrogée, elle a été mise hors de cause: elle n'est pas impliquée dans la fusillade.

La police a lancé un appel pour que quiconque possède une vidéo des événements se fasse connaître d'elle. La police de Las Vegas a déclaré que des points presse réguliers seraient réalisés.

> L'attaque a-t-elle été revendiquée?

Daesh a revendiqué la fusillade via, dans un premier temps, son agence de propagande Amaq, affirmant que le tueur était l'un de ses "soldats" et qu'il s'était converti à l'islam "il y a quelques mois".

Plus tard, Daesh a publié son propre communiqué de revendication (Amaq n'étant que son agence officieuse). Il y est notamment dit que Stephen Paddock (cité donc sous le nom de guerre dont l'organisation l'affuble, Abou Abd Abdulbar al-Ameriki) a "répondu à l'appel du commandeur des croyants (Abou Bakr al-Baghdadi) enjoignant de viser l'alliance des croisés" et avait au préalable "soigneusement surveillé les rassemblements dans la ville de Las Vegas". 

Mais l'annonce est à prendre avec des pincettes. Selon le FBI, "aucun lien avec un groupe terroriste international" n'a été établi jusqu'à présent. Donald Trump n'a par ailleurs pas mentionné Daesh lors de son allocution.

> Qui est l'artiste qui se produisait en concert?

Selon les premiers témoignages et de premières indications, des coups de feu ont été tirés contre de nombreuses personnes venues assister à ce concert du chanteur Jason Aldean. Dans un message sur Instagram, le musicien a indiqué que son groupe et lui étaient sains et saufs. "La soirée a été au-delà de l'horreur", a-t-il confié en dédiant "ses pensées et ses prières" à tous ceux qui se trouvaient dimanche à son concert.

David Namias et Céline Penicaud