BFMTV

Crash en Argentine: les rescapés de retour en France samedi

Trois jours après le crash en Argentine lors du tournage de l'émission Dropped, les Français témoins de l'accident devraient être auditionnés par les juges en charge de l'enquête. Retrouvez ici le déroulé des événements.

L'enquête se poursuit en Argentine, sur les hauts plateaux de la Rioja, trois jours après le terrible crash entre deux hélicoptères qui a fait dix victimes, lors du tournage de l'émission d'aventure Dropped. Outre la nageuse Camille Muffat, la navigatrice Florence Arthaud et le boxeur Alexis Vastine, cinq Français membres de l'équipe technique et les deux pilotes argentins sont morts.

Cinq gendarmes français doivent embarquer dans un avion ce jeudi pour rejoindre les enquêteurs sur place. Deux d'entre eux appartiennent à la Section de recherches de la gendarmerie des transports aériens, et les trois autres sont des experts de l'Institut de recherche criminelle.

Retrouvez ci-dessous le déroulé des événements de la journée de jeudi.

20h00 - Retour des rescapés

Selon des sources concordantes, les rescapés seront de retour en France samedi

"Ils rentrent à Paris samedi matin, ils prennent l'avion vendredi soir" (en Argentine), a indiqué l'agent de l'un des sportifs, information confirmée de source proche du dossier.

18h20 - Longo, Candeloro et Bernard entendus

Les sportifs français Alain Bernard, Philippe Candeloro et Jeannie Longo ont été interrogés jeudi matin par le juge fédéral argentin en charge de l'enquête. Le nageur, le patineur et la cycliste ont livré leur témoignage au juge fédéral Daniel Herrera directement depuis l'hôtel de Villa Union où ils sont logés, selon une source proche du dossier.

Le juge fédéral doit encore entendre la snowboardeuse Anne-Flore Marxer et les membres de l'équipe de tournage de l'émission Dropped, soit au total une trentaine de Français. Le magistrat connaît leur désir de rentrer en France dès que possible mais il a indiqué jeudi qu'ils ne pourraient "pas quitter la région avant" vendredi soir.

17h45 - Les gendarmes français s'envolent pour La Rioja

Cinq gendarmes français viennent d'embarquer à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, direction l'Argentine. Ils vont aider à comprendre les causes du crash, et à identifier les victimes.

17h00 - Duplex devant le crash: Louis Bodin s'explique

L'animateur de TF1, qui devait présenter l'émission Dropped, a témoigné mardi soir dans le JT de 20h. Problème, il se trouvait à peine quelques mètres devant la carcasse de l'un des hélicoptères, détruit dans l'accident. Depuis, le malaise est grandissant, à tel point qu'il a tenu à réagir jeudi sur RTL, rejetant la faute sur des techniciens locaux.

"Ce n'était pas un choix et je le regrette complètement. Je suis furieux", a-t-il indiqué. Le Monsieur Météo serait arrivé à peine une minute avant son direct, à cause d'une panne de voiture, et aurait découvert l'installation des caméras trop tard pour les changer de place.

16h30 - Les premiers mots de Jeannie Longo

Jeudi, la cycliste française, qui faisait partie des candidats sportifs de l'émission Dropped, s'est exprimée pour la première fois sur TF1. Traumatisée par la disparition des dix victimes, Jeannie Longo confesse avoir la sensation d'être "dans une bulle de solidarité", confinée dans l'hôtel avec les autres membres de l'équipe. "Sur place, on essaye de faire autre chose, de rire un peu, mais très régulièrement, nous sommes rattrapés par la tragédie", explique-t-elle.

Elle a rendu hommage au professionnalisme des organisateurs de l'émission. "Tout se passait bien, nous étions extrêmement entourés, que ce soit la partie médicale ou technique, d'une compétence extrême". Jeannie Longo a également eu un message pour les familles des victimes. "On était tous heureux. Tous ceux qui sont partis étaient épanouis. Ils sont montés dans l'hélicoptère, ils n'en sont pas revenus, mais ils étaient en train de prendre du plaisir à faire ce jeu."

15h55 - Florence Arthaud et Camille Muffat, complices depuis quelques années

Elles sont vêtues de rose, sur le ponton d'un bateau, tenant le cap les mains posées sur la barre. Camille Muffat et Florence Arthaud s'étaient choisies en 2013 pour figurer ensemble sur le porte-folio spécial 20 ans du journal Gala. Un making-of de la séance de photos avait été réalisé à cette occasion. Retour en images sur ce moment.

15h45 - Le BEA sur place

Des experts du Bureau enquête analyse (BEA) ont commencé dès mercredi à inspecter la zone de l'accident d'hélicoptères. Ils doivent inspecter les épaves jusqu'à vendredi pour tenter de comprendre les raisons de ce crash. A Paris, le parquet a confié une enquête pour homicides involontaires à la gendarmerie des transports aériens.

15h30 - Polémique sur les hélicoptères

Pourquoi des hélicoptères "officiels" ont-ils été prêtés à la production d'une émission française? Les appareils appartenaient aux provinces de la Rioja et de Santiago del Estero. Entre logique économique, promotion touristique et besoins vitaux des habitants en cas d'urgence médicale, la controverse prend maintenant un tour politique. A lire ci-dessous.

15h20 - Florence Arthaud enterrée à Cannes

La navigatrice Florence Arthaud, décédée lundi en Argentine dans un accident d'hélicoptères, sera enterrée sur une île au large de Cannes, a précisé son frère Hubert dans un entretien publié jeudi dans le quotidien Nice-Matin.

"Il y aura une cérémonie religieuse à Paris, parce que Florence était très croyante. Ensuite, les proches et la famille suivront ses dernières volontés. Elle avait souhaité être inhumée auprès de notre frère (Jean-Marie), aux îles de Lerins, dans le cimetière communal de l'île Sainte-Marguerite", a indiqué Hubert Arthaud.

15h15 - Les auditions ont débuté

Les Français encore sur place, candidats sportifs comme techniciens, ont commencé dans la journée à être entendus par les enquêteurs argentins, et par le juge fédéral Daniel Herrera, à l'intérieur même de l'hôtel Pircas Negras, où ils ont établi leurs quartiers.

Une trentaine de Français, des membres de l'équipe de tournage de la maison de production ALP et des sportifs de haut niveau (le nageur Alain Bernard, le patineur Philippe Candeloro, la cycliste Jeannie Longo), sont confinés dans cet hôtel de Villa Union, à 30 km du lieu de l'accident, où ils attendent le feu vert des autorités argentines pour regagner la France.

15h00 - Les gendarmes attendus sur place

Cinq gendarmes français se rendent jeudi en Argentine pour participer à l'enquête. Deux d'entre eux appartiennent à la Section de recherches de la gendarmerie des transports aériens, le service auquel le parquet de paris a confié mardi l'enquête préliminaire ouverte sur l'accident. Les trois autres sont des experts de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie, un service notamment spécialisé dans l'identification de victimes de catastrophes.

A. G.