BFMTV

Cannabis: l'Uruguay légalise la production et la vente

Un militant pro-cannabis, à Montevideo, la capitale de l'Uruguay.

Un militant pro-cannabis, à Montevideo, la capitale de l'Uruguay. - -

L'Uruguay est devenu le premier pays au monde à légaliser la production et la vente de cannabis sur son territoire, ce mardi, autrement que pour des raisons strictement thérapeutiques.

Des acclamations pour promulguer… une loi. Dans une séance ouverte au public, le Sénat uruguayen a légalisé, ce mardi, la vente et la production de cannabis. Une première mondiale, pour un usage autre que strictement thérapeutique: cette loi pionnière confère à l'Etat la mainmise sur la culture et la vente de cannabis à des fins récréatives.

Une initiative sans précédent, qui repousse les limites des expériences menées dans les Etats américains du Colorado et de Washington, aux Pays-Bas ou en Espagne, qui autorisent ou tolèrent la production de cannabis dans un cadre privé.

L'annonce du vote a été accueillie par une salve d'applaudissements provenant des rangs du public. Plusieurs centaines de partisans en liesse étaient également rassemblés aux abords du Palais législatif, à Montevideo, capitale du pays.

"Quelque chose de naturel ne peut pas être illégal. Ça nous a été offert par Mère nature!", s'est réjoui un militant.

60% de la population était pourtant opposée à cette loi

Avec la nouvelle loi, les adultes pourront choisir entre trois options: cultiver eux-mêmes jusqu’à six plants de cannabis, rejoindre un club de cultivateurs, ou encore acheter jusqu’à 40 grammes par mois dans une pharmacie. Le prix, lui, sera fixé selon les taux en vigueur sur le marché noir.

Mais cette loi ne fait pas que des heureux, bien au contraire: 60% de la population y était opposée, craignant qu'elle ne fasse qu'augmenter la consommation. Le gouvernement, lui, souhaite par cette promulgation affaiblir le trafic de drogue illégal.

Après signatures des décrets d'application, sa mise en œuvre n'interviendra, au plus tôt, qu'en avril 2014.

Saber Desfarges (vidéo: Julien Migaud-Muller)