BFMTV

Rétention d'informations: la justice brésilienne bloque WhatsApp pour 72h

La nouvelle mise à jour de WhatsApp permet de supprimer ces messages envoyés par erreur.

La nouvelle mise à jour de WhatsApp permet de supprimer ces messages envoyés par erreur. - AFP

Un juge du Sergipe, Etat du nord-est du Brésil, a ordonné aux opérateurs de téléphonie fixe du pays de bloquer la messagerie WhatsApp pour 72 heures à partir de lundi 14 heures (17 heures en France) pour rétention d'informations dans le cadre d'une enquête.

Dans un communiqué, le tribunal explique que Facebook, propriétaire de l'application, n'a pas fourni d'informations sur une bande de trafiquants de drogue locale, que la justice soupçonne de communiquer via WhatsApp. Ce juge a accepté un recours de la police fédérale, soutenu par le parquet, qui demandait de lever le secret sur les messages liés à l'enquête sur le trafic de drogue.

Les cinq opérateurs - TIM, Oi, Vivo, Claro et Nextel - ont déjà reçu l'ordre judiciaire et fait savoir qu'ils le respecteraient car ils sont passibles d'une amende de 500.000 reais (127.000 euros) par jour s'ils n'obéissent pas, selon la presse. WhatsApp ne s'est pas encore prononcé et Facebook a déclaré à l'AFP qu'il ne ferait pas de commentaires lundi.

la rédaction avec AFP