BFMTV

Vidéo des otages du Cameroun : "un premier signe de vie"

-

- - -

Jean-Charles Brisard, spécialiste du terrorisme, décrypte la vidéo dévoilée, ce lundi sur internet, montrant les otages français enlevés au Cameroun.

"C’est la première preuve de vie" de la famille Moulin-Fournier depuis leur enlèvement le 19 février dernier au Cameroun. Jean-Charles Brisard, spécialiste du terrorisme, a analysé pour BFMTV ce lundi, la vidéo postée sur la toile montrant les otages français.

"On s’attendait rapidement à ce qu’il y est une preuve de vie des otages, une revendication et des demandes également", explique-t-il.

Des revendications adressées au Nigéria et au Cameroun

"Les revendications, très précises, s’adressent au Nigéria et au Cameroun mais surtout à la France", analyse le spécialistes des questions terroriste.

La vidéo, dévoilée, ne contient aucune date mais elle apporte néanmoins "une première preuve de vie", explique encore Jean-Charles Brisard. On apprend aussi que la "famille n’est pas séparée." Cette vidéo est "l’élément déclencheur qui va permettre de commencer à entrer en contact avec ce groupe pour éventuellement négocier", ajoute-t-il.

Pour l’instant, la phase de négociation n’est pas encore d’actualité, mais "c’est cette logique qui va peu à peu prendre le pas", conclut-il.

 >> A lire aussi – Une vidéo postée sur Internet montrerait les otages français enlevés au Cameroun

>> A lire aussi - Français enlevés au Cameroun : le récit de la prise d'otages