BFMTV

#JesuisTunis: la solidarité après l'attaque du Bardo

Serge Moati sur le plateau de BFMTV, mercredi 18 mars.

Serge Moati sur le plateau de BFMTV, mercredi 18 mars. - BFMTV

Après l'attaque sanglante contre le musée du Bardo, à Tunis, le journaliste et réalisateur Serge Moati a affiché son soutien au peuple tunisien, sur BFMTV mercredi soir.

"Je suis Tunis". Les trois mots sont annotés au stylo sur une feuille de papier. Mercredi soir, quelques heures après l'attaque qui a visé le musée du Bardo, à Tunis, faisant 20 morts, dont deux Français, le journaliste et réalisateur Serge Moati a affiché son soutien au peuple tunisien, sur le plateau de BFMTV, en brandissant ce slogan. Un écho direct au "Je suis Charlie", qui avait suivi les attentats de janvier, en France.

"Eux, ils ont été Charlie"

"J'ai appelé vingt amis, que je vais retrouver la semaine prochaine car je file en Tunisie, et je voudrais dire ça", a ainsi lancé Serge Moati, natif de Tunis, tout en montrant le message "Je suis Tunis".

"Ce soir, voilà ce que je suis, je suis Tunis, et c'est important", a-t-il justifié. "Eux ils ont été Charlie. J'ai reçu tellement de trucs de là-bas au moment de Charlie. Nous on est Tunis. C'est important de le dire vous savez, c'est très proche la Tunisie, c'est de là que partent les bateaux de migrants allant à Lampedusa", a expliqué Serge Moati, avant de se dire favorable à une "riposte sécuritaire généralisée" contre le terrorisme. "Et la France sera au premier rang je l'espère".

#JeSuisTunisien

Plusieurs messages de soutien se sont mis en place depuis mercredi sur les réseaux sociaux, parmi lesquels, sur Twitter, le hashtag #JeSuisTunisien, qui reprend ainsi directement la forme du slogan "JeSuisCharlie", né tout de suite après l'attentat perpétré contre le siège de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier, à Paris.

Le désormais célèbre message blanc sur fond noir a également été repris, en solidarité avec les victimes et le peuple tunisien. 

Après l'attaque de Copenhague, le 14 février dernier, le slogan "Je suis danois" ("Jer er Dansk", en danois) avait également été lancé, et scandé pendant les manifestations, en France comme au Danemark.