BFMTV

Nigeria: Boko Haram menace de détruire les raffineries de pétrole

Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, dans une vidéo du 12 décembre 2013.

Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, dans une vidéo du 12 décembre 2013. - -

Le chef de Boko Haram menace le Nigeria et ses raffineries car le pays cherche à suivre "la voie démocratique".

"Vous, dirigeants du Delta du Niger, vous allez bientôt voir vos raffineries détruites". Ces propos sont ceux du chef du groupe radical islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau. Dans une vidéo visionnée mercredi par l'AFP, il menace de lancer des attaques dans la région pétrolière du sud du Nigeria, dans une vidéo visionnée par l'AFP mercredi.

"Delta du Niger, tu vas avoir des problèmes", affirme encore Shekau qui apparait entouré d'un char, de deux blindés, d'autres véhicules militaires et d'une douzaine d'hommes en armes.

Dans la même vidéo, Shekau a reconnu avoir tué un ouléma musulman, Adam Albani, il y a environ deux semaines dans la ville septentrionale de Zaria. Il a menacé d'assassiner d'autres oulémas ainsi que des personnalités politiques du pays dont l'émir de Kano, Ado Bayero, qui avait déjà été la cible l'an dernier d'une agression commise par des islamistes présumés.

Des "infidèles" qui suivent "la voie démocratique"

Shekau les a traités d'infidèles, expliquant que s'il projetait de les tuer c'est parce qu'ils suivaient "la voie démocratique". "Quiconque suit la démocratie, a-t-il martelé, est un infidèle".

Jusqu'à présent, Boko Haram est principalement actif dans le nord-est du Nigeria, région majoritairement musulmane. Le Nigeria est le premier producteur de pétrole d'Afrique. Le pétrole compte pour plus de 90% des revenus des échanges du Nigeria avec l'étranger.

On ne connaît pas la date à laquelle Shekau a enregistré cette vidéo de 28 minutes où il s'exprime en langue haussa, langue majoritaire du nord du Nigeria.

Le gouvernement américain qui a classé le chef de Boko Haram parmi les "terroristes" les plus recherchés, a fait savoir qu'il offrirait une récompense de sept millions de dollars à la personne qui aiderait à le localiser.

A.D. avec AFP