BFMTV

Egypte: libération d'une Britannique condamnée à trois ans de prison pour possession d'antidouleurs

Une boîte de Tramadol (photo d'illustration)

Une boîte de Tramadol (photo d'illustration) - BFMTV

Arrêtée en Egypte en possession d'un nombre important d'antidouleurs, Laura Plummer avait été condamnée fin 2017 à trois ans d'emprisonnement. Elle a été libérée après une grâce présidentielle.

Une ressortissante britannique, détenue en Egypte depuis fin 2017 pour être entrée sur le territoire en possession d'un nombre important d'antidouleurs, a été libérée après une grâce présidentielle, a indiqué, ce lundi, une source sécuritaire.

Selon le Guardian, elle fait partie des 6925 prisonniers à qui a été accordée une libération anticipée par le président Abdel Fatah al-Sissi, vendredi 25 janvier, jour anniversaire de la révolution égyptienne de 2011. Elle a passé treize mois derrière les barreaux. 

Trois ans d'emprisonnement pour le traffic de 300 comprimés de Tramadol 

Laura Plummer, 34 ans, avait été interpellée fin 2017 à l'aéroport d'Hourghada, une station balnéaire de l'est du pays. En cause: des agents des douanes avaient trouvé environ 300 comprimés de Tramadol dans ses bagages.

En décembre 2017, elle avait été condamnée à trois ans d'emprisonnement, accusée d'avoir tenté d'introduire de la drogue en contrebande dans le pays. Puissant antidouleur, le Tradamadol est étroitement contrôlé en Egypte, où il est souvent consommé comme une drogue à usage récréatif.

La Britannique et ses proches avaient affirmé aux médias britanniques qu'elle apportait les analgésiques à son petit-ami égyptien, qui souffrait de douleurs au dos.

Clémentine Piriou avec AFP