BFMTV

Égypte: quatre morts dans l'explosion d'un bus de touristes près des pyramides

Les pyramides de Khéops et de Khephren (image d'illustration)

Les pyramides de Khéops et de Khephren (image d'illustration) - Mohamed el-Shahed - AFP

Trois touristes vietnamiens et un guide touristique égyptien ont été tués dans l'attaque contre leur bus, selon le ministère de l'Intérieur égyptien. Dix personnes sont blessées.

Une explosion dans un bus de touristes au Caire, capitale de l'Égypte, a fait au moins quatre morts et dix blessés vendredi, selon le ministère de l'Intérieur. Elle a eu lieu près du site des pyramides de Guizeh au Caire.

Trois touristes vietnamiens ont été tués dans l'explosion, ainsi que le guide touristique égyptien, selon les informations du ministère.

"Un engin artisanal a explosé lors du passage d'un bus transportant 14 touristes vietnamiens", a précisé le ministère dans un communiqué. Le chauffeur et un employé d'une entreprise de tourisme ont également été blessés dans l'attaque. Les forces de sécurité ont été dépêchées sur place, a poursuivi le ministère.

Un récent regain du tourisme

L'Egypte a été la cible de nombreuses attaques menées par des groupes extrémistes, visant essentiellement les forces de sécurité et la minorité chrétienne copte. La sécurité a été renforcée dans les sites touristiques en Egypte, à la suite de ces attaques.

Le 31 octobre 2015, le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué un attentat à la bombe ayant coûté la vie aux 224 occupants d'un avion russe transportant des touristes russes après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire située dans le sud du Sinaï.

Cette attaque a porté un coup dur au tourisme en Egypte, secteur clé de l'économie, déjà touché par l'instabilité politique depuis le soulèvement populaire de 2011 qui a provoqué la chute du président Hosni Moubarak. L'Egypte avait enregistré ces derniers mois un regain dans le secteur du tourisme, avec 8,2 millions de visiteurs en 2017, selon les chiffres officiels. Mais le pays est encore loin des 14,7 millions de touristes de 2010.

Sa. V avec AFP