BFMTV

Centrafrique: des troupes au sol de pays européens "bientôt" déployées

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a indiqué que des renforts européens seront bientôt déployés en Centrafrique

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a indiqué que des renforts européens seront bientôt déployés en Centrafrique - -

"Des troupes au sol seront apportées par nos collègues européens" a annoncé mardi Laurent Fabius à l'Assemblée nationale.

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a annoncé mardi que des troupes au sol de pays européens seraient bientôt déployées en Centrafrique.

"Nous aurons bientôt des troupes au sol qui seront apportées par nos collègues européens", a déclaré le ministre des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale. Son ministère a confirmé que des pays européens, sans préciser lesquels, iraient au-delà d'un simple transport de troupes et s'apprêtaient à envoyer des soldats en Centrafrique.

150 soldats belges à partir de fin janvier

De son côté, la Belgique envisage d'envoyer 150 soldats pour une "mission de protection" des aéroports en Centrafrique, à la demande de la France, a indiqué mardi une source militaire.

Le gouvernement belge, qui a déjà donné son feu vert à la mise à disposition de l'opération Sangaris d'un avion de transport gros-porteur Airbus A330 et d'un avion de transport tactique C-130 Hercules, étudie la "faisabilité" d'aller plus loin, à la suite d'une demande "informelle" de Paris, a précisé cette source ayant requis l'anonymat.

Ils pourraient être déployés à partir de fin janvier, en même temps que le C-130, a-t-il expliqué.

Une décision officielle ne sera prise par le gouvernement belge que lorsque Paris en aura fait la demande officielle, ce qui n'est pas encore le cas, mais elle "devrait être positive", a encore assuré cette source.

Jeudi dernier, François Hollande avait indiqué qu'il demanderait lors du prochain conseil de l'Union européenne la création d'un "fonds européen permanent". Un fonds qui servirait à financer des interventions en urgence dans des pays en crise comme en Centrafrique.

M.G. avec AFP