BFMTV

Document BFMTV - "Ils cherchaient des expatriés, des étrangers" témoigne un ex-otage

L'ex-otage, libéré mercredi, a été joint au téléphone pat BFMTV.

L'ex-otage, libéré mercredi, a été joint au téléphone pat BFMTV. - -

Abdelkader a été libéré mercredi par ses ravisseurs, qui ont attaqué un site gazier en Algérie. Il témoigne ce jeudi de sa courte captivité.

"Ils cherchaient des expatriés, des étrangers", témoigne Abdelkader, ex-otage du site BP d'In Amenas en Algérie. Libéré mercredi par les terroristes qui ont investi la plateforme gazière, cet Algérien a été joint au téléphone par BFMTV.

>> L'INFO EN DIRECT : Suivez l'assaut de l'armée algérienne en temps réel

Le site gardé par des hommes sans armes

"J'ai entendu des coups de feu, des rafales, on a paniqué", explique Abdelkader. Après s'être enfui, il raconte avoir été rattrapé par les terroristes. Ces derniers ont, d'après lui, opéré sans violence : "ils ont bien parlé avec nous". Quant à savoir qui étaient ces hommes, l'ex-otage dit qu'ils "étaient bien habillés" et parlaient "arabe". Selon lui, ce sont des gens "du Maghreb, d'Afrique du Nord".

Se disant "malheureux et choqué", Abdelkader paraît dubitatif quant à la sécurisation du site gazier. In Amenas était-il bien sécurisé ? "Si l'on veut dire", répond-il avant d'expliquer que des "gardes sans armes" surveillaient le site pendant la journée et que la gendarmerie effectuait des patrouilles la nuit. De toute évidence, cette maigre protection n'aura pas suffi.

David Namias