BFMTV

Algérie: 14 militaires tués samedi soir en Kabylie

Les militaires sont tombés dans une embuscade à Iboudrarène, au pied du massif du Djurdjura, en Algérie.

Les militaires sont tombés dans une embuscade à Iboudrarène, au pied du massif du Djurdjura, en Algérie. - -

Un convoi de l'Armée nationale populaire , qui revenait d'une opération de sécurisation du scrutin présidentiel de jeudi dernier, a été surpris par un 'important' groupe terroriste qui lui a tendu une embuscade.

Quatorze militaires algériens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on appris dimanche de source sécuritaire.

Les militaires sont tombés dans une embuscade à Iboudrarène, au pied du massif du Djurdjura, alors qu'ils revenaient d'une mission dans le secteur, selon cette source citée par l'agence APS.

"Un convoi de l'Armée nationale populaire (ANP), qui revenait d'une opération de sécurisation du scrutin présidentiel de jeudi dernier, a été surpris par un 'important' groupe terroriste qui lui a tendu une embuscade, au lieudit la Carrière", dans la commune d'Iboudrarène, au pied du massif du Djurdjura, selon la même source.

Une dizaine d'autres blessés

"Une opération de recherche a été immédiatement déclenchée par l'ANP pour retrouver les assaillants", a ajouté cette source. Une autre source sécuritaire a indiqué qu'une dizaine d'autres militaires auraient été blessés.

L'embucade a eu lieu sur le site d'une carrière d'extraction de sable, sur une route départementale, en épingle à cheveux, qui mène vers la station climatique de Tikjda.

La Kabylie, région montagneuse et boisée à une centaine de kilomètres à l'est d'Alger, reste un théâtre d'opérations d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) qui mène des attaques contre les forces de sécurité.

La semaine dernière, l'armée a tué deux "terroristes" près du village de Koukou, dans la même zone qu'Iboudrarène.

A.S. avec AFP