BFMTV

5ème mandat du président Bouteflika: pour le Premier ministre algérien, "les urnes" trancheront

Ahmed Ouyahia, le Premier ministre algérien (photo d'illustration)

Ahmed Ouyahia, le Premier ministre algérien (photo d'illustration) - RYAD KRAMDI / AFP

Ahmed Ouyahia a réagit aux manifestations qui secouent l'Algérie depuis quelques jours. De nombreux Algériens s'opposent au cinquième mandat que brigue le président Bouteflika.

La question du cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, contre lequel un "nombre important" d'Algériens ont manifesté ces derniers jours, sera tranchée par les urnes. C'est ce qu'a affirmé le Premier ministre algérien ce lundi, à l'origine de la première réaction officielle à ces protestations massives. 

Mise en garde

"Nous appelons les citoyens à la vigilance face au risque de dérapages dangereux", a-t-il également mis en garde, alors que des dizaines de milliers d'Algériens sont descendus dans la rue vendredi, en réponse aux appels lancés sur les réseaux sociaux. 

De nombreux Algériens s'opposent au cinquième mandat que brigue le président Bouteflika, 81 ans et affaibli depuis 2013 par les séquelles d'un AVC.

Dimanche, malgré un important dispositif policier, plusieurs centaines d'Algériens ont manifesté pour s'y opposer. Des centaines de personnes se sont également mobilisées à Paris. 

Clémentine Piriou avec AFP