BFMTV

Afrique: Hollande offre du concret dans le militaire

BFMTV

François Hollande a ouvert, vendrtedi, un sommet France-Afrique, alors que les soldats français sont sur le terrain au Mali, en Centrafrique. Sécurité, développement économique et démocratie ont été les maîtres mots du président français.

Le président Hollande a ouvert, vendredi après-midi,le Sommet de l'Élysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique avec plusieurs points concrets puissants: La France ne veut pas être seule à intervenir en Afrique, la sécurité de l'Afrique doit être aux Africains; il y a de nombreux ennemis de l'Afrique: les trafiquants, mieux armés que certains États; il y a un nouveau partenariat avec l' Afrique (mais pas encore de titre à ce partenariat).

Il faut tout d'abord lutter contre les trafics de drogue, d'armes, d'otages, d'espèces protégées. La France mettra à disposition un État-major et de l'entraînement, la France peut former 20.000 soldats africains par an. Contre la piraterie sur les côtes est et ouest, la France et l'Europe aideront l'Union africaine à bâtir une stratégie maritime intégrée. La France plaide pour une Force de Réaction Rapide de l'Union Africaine, dotée de moyens de commandement et de renseignement.

La France va faciliter les visas pour entrepreneurs africains. Sera créée une fondation franco-africaine pour la croissance, l'innovation et les nouvelles technologies. ''Je veux doubler en 5 ans le volume des échanges entre la France et le continent.'' Hollande promet que l'État français donnera également 20Mds d'€ en dons et prêts pour le développement de l' Afrique.

Démocratie en Afrique

Enfin, dernier point et non des moindres: la démocratie en Afrique. Pour François Hollande, c'esty la seule voie possible. La France n'acceptera aucune régression. Et face à la violence faite aux femmes, le crime organisé, l'écrasement de peuples: que la Cour pénale internationale juge. Il faut faire confiance à la justice internationale.

Sans oublier l'écologie: il y a urgence pour l'environnement, a martelé le Président. Le changement climatique favorise les groupes criminels.

Bref beaucoup de promesses, et une action militaire en cours qui elle est bien réelle en Centrafrique: ''j'ai agi dès avant ce sommet pour qu'il n'y ait aucun doute chez les Africains sur la volonté française'', a martelé Hollande.

Et laissons le mot de la fin de cette ouverture de Sommet au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy: ''La France est un précurseur pour l'Union européenne en Afrique. Et nous comptons parfois trop sur elle.''

Un bel ''understatement''.

Harold Hyman