BFMTV

A Londres, une statue de Churchill mise à l'abri dans une boîte par crainte de débordements

Une statue de Winston Churchill a dû êtr eprotégée à Londres, le 12 juin 2020.

Une statue de Winston Churchill a dû êtr eprotégée à Londres, le 12 juin 2020. - TOLGA AKMEN / AFP

Cette statue, située près du Parlement, avait été dégradée le week-end dernier et l'inscription "était un raciste" ajoutée sous le nom du célèbre dirigeant conservateur.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, s'est inquiété ce vendredi de possibles violences et dégradations au cours de manifestations prévues pour ce week-end par des organisations antiracistes et l'extrême droite, des craintes qui ont conduit à protéger des monuments dont la statue de l'ancien Premier ministre Winston Churchill.

Cette statue, située près du Parlement dans le quartier londonien de Westminster, avait été dégradée le week-end dernier et l'inscription "était un raciste" ajoutée sous le nom de ce célèbre dirigeant conservateur.

Elle a été mise à l'abri dans une boîte construite spécialement, disparaissant des yeux du public, et le Cénotaphe, un monument aux morts, a aussi été entouré de panneaux, de crainte d'éventuelles dégradations.

Manifestations majoritairement paisibles à ce jour

Le Royaume-Uni, comme de nombreux pays du monde, est secoué par de nombreuses manifestations antiracistes depuis plusieurs semaines, après la mort d'un Afro-Américain, George Floyd, le 25 mai dernier à Minneapolis, asphyxié par un policier blanc.

La chaîne de télévision Sky News souligne toutefois qu'à ce jour, la majorité des manifestations ont été paisibles. Connu pour avoir été Premier ministre pendant la Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill avait exprimé de son vivant des opinions racistes à l'égard du peuple indien, indique Sky News.

Plusieurs appels à manifester

Le mouvement Black Lives Matter de Londres (BLM LDN) a annulé une manifestation prévue à Hyde Park samedi après les appels à manifester de groupes d'extrême droite, soutenus notamment par Tommy Robinson, l'ex-leader de la Ligue de défense anglaise, un de ces mouvements qui entend lutter contre la "menace islamiste".

"Nous voulons que les gens manifestent en sécurité mais nous ne pensons pas que ce soit possible avec la présence de gens comme eux", a expliqué BLM LDN dans un message sur Instagram.

Une autre organisation, Black Lives Matter UK, a suggéré aux militants de plutôt manifester dans leurs quartiers samedi.

La statue d'un marchand d'esclaves jetée à la mer à Bristol

Selon cette même source, la statue a été protégée dans la nuit de jeudi à vendredi, après que la statue d'un marchand d'esclaves, Edward Colston, a été arrachée de son piédestal dimanche à Bristol, avant d'être jetée à la mer. 

Jeudi, les autorités locales ont annoncé que la statue a été repêchée et qu'elle serait exposée dans un musée, aux côtés de pancartes du mouvement "Black Lives Matter".

Des statues de Christophe Colomb attaquées aux États-Unis

Aux États-Unis, une statue de Christophe Colomb a été décapitée à Boston, une autre vandalisée à Miami et une troisième jetée dans un lac en Virginie.

Le navigateur génois, longtemps présenté comme le "découvreur de l'Amérique", est désormais souvent considéré comme une des figures du génocide des Amérindiens et des indigènes en général. Et dénoncé au même titre que les esclavagistes ou les généraux confédérés pendant la guerre de Sécession. 

Clarisse Martin avec AFP