BFMTV

Au Royaume-Uni, des manifestants renversent la statue d'un marchand d'esclaves et la jettent dans un canal

La vague d'indignation contre le racisme continue à se propager à travers le monde. Dans le centre-ville de Bristol au Royaume-Uni, treize jours après la mort de George Floyd, des manifestants ont renversé la statue d'un esclavagiste britannique du XVIIe siècle, figure de la ville, avant de la jeter dans un canal.

Des manifestants ont renversé, ce dimanche, la statue d'un marchand d'esclaves du XVIIe siècle érigée dans la ville de Bristol au Royaume-Uni, rapporte le quotidien britannique The Independant, avant de la jeter dans le canal du centre-ville en guise de protestation contre le racisme. 

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses vidéos montrent les manifestants en train de faire chuter cette statue de l'esclavagiste Edward Colston de son socle à l'aide cordes lors de la manifestation organisée ce dimanche près du parc College Green, à Bristol. D'autres vidéos montrent ensuite les manifestants se ruer dessus pour la piétiner, puis jeter la statue dans la rivière Avon qui traverse la ville.

La police locale a annoncé l'ouverture d'une enquête et la ministre de l'Intérieur, Priti Patel, a dénoncé un acte "absolument honteux". 

Plus de 10.000 signatures pour sa destitution

Edward Colston était un marchand d'esclaves britannique de la fin du XVIIe siècle. Selon The Independant, ses navires négriers auraient transporté des dizaines de milliers de personnes d'Afrique vers les Amériques. L'homme se serait enrichi grâce au commerce triangulaire, avant de développer Bristol, ce qui lui vaudra d'être célébré comme un bienfaiteur de la cité portuaire. 

Cet esclavagiste reste, encore aujourd'hui, associé à l'histoire de Bristol, et de nombreuses écoles, bâtiments et organismes portent encore son nom à ce jour. 

Cette statue en bronze se trouvait dans le centre-ville de Bristol depuis 1895. Ces derniers jours, une pétition réclamant qu'elle soit retirée par le conseil municipal de Bristol avait recueilli plus de 10.000 signatures.

Une statue de Churchill dégradée à Londres

Une autre statue a été prise pour cible ce dimanche, devant le Parlement à Londres, celle de l'ancien Premier ministre conservateur Winston Churchill et héros de la Deuxième Guerre mondiale: l'inscription "était un raciste" a été apposée sous son nom sur le socle. 

La statue de Winston Churchill ce dimanche à Londres.
La statue de Winston Churchill ce dimanche à Londres. © ISABEL INFANTES / AFP

Ce rassemblement dans le centre de la capitale s'est soldé par des incidents avec la police en début de soirée, après avoir début pacifiquement en début d'après-midi devant l'ambassade des Etats-Unis. 

La veille déjà, la police avait procédé à 29 arrestations dans le centre de Londres à l'issue d'une manifestation qui a aussi fait 14 blessés dans ses rangs, a-t-elle indiqué dimanche.

Depuis plus d'une semaine maintenant, des manifestants du monde entier battent le pavé pour dénoncer le racisme et des brutalités policières après la mort de George Floyd, asphyxié par un policier lundi dernier.

Jeanne Bulant