BFMTV

Orages: 41 départements en alerte orange

Ce sont désormais 41 départements qui sont placés en vigilance orange lundi.

Ce sont désormais 41 départements qui sont placés en vigilance orange lundi. - -

Des Pyrénées à la frontière belge, la France est touchée par une forte vague orageuse, justifiant la mise en vigilance orange de 41 départements.

Ce Direct est désormais clos. Merci de l'avoir suivi.

Une journée d'orages. Lundi matin, de violentes averses ont défilé entre le Poitou, les Pays de la Loire, la Normandie et le nord de la Seine. Dans l'après-midi, l'activité orageuse a redémarré à travers le pays, du sud de la Garonne à la Haute-Normandie et à la frontière belge. Sur toutes ces régions, des orages forts, voire violents, se sont abattus, accompagnés de fortes pluies en peu de temps, de grêle et de rafales. L'activité pourra perdurer jusque dans la nuit de lundi à mardi. Suivez, ici, en direct, la progression des intempéries.

>> Pour actualiser cet article, cliquez ici

23h15 - Les orages menacent toujours 41 départements. Les intempéries continuaient de s'abattre sur la France lundi en fin de soirée, avec toujours 41 départements placés en alerte orange. Neuf nouveaux départements ont été placés lundi par Météo-France en vigilance orange après une nuit marquée par de nombreux dégâts dus aux orages: les Ardennes, l'Aube, la Corrèze, le Gers, le Lot, la Marne, la Meuse, les Hautes-Pyrénées et le Tarn-et-Garonne.

Selon le dernier bulletin national de Météo-France, des orages de très forte intensité par endroits ont éclaté lundi en fin de soirée sur un axe allant du Pays basque à la Somme en passant par le Poitou. De nouveaux orages forts, voire violents, sont attendus au cours de la nuit.

22h05 - Le Val d'Oise a été particulièrement touché. Les orages ont fait de nombreux dégâts dans la nuit de dimanche à lundi: la grêle a notamment endommagé les toitures de certaines maisons, obligeant leurs propriétaires à réaliser de nombreux travaux pour colmater les fuites.

20h05 - Des orages prévus jusqu'à demain matin. "On attend de gros orages avec des rafales de vent et de la grêle (...) dans la nuit, jusqu'à demain matin, sur un axe allant de l'Aquitaine à la Belgique. L'épisode sera suffisamment fort pour qu'il y ait des dégâts, comme la nuit dernière", a expliqué Philippe Métayer, prévisionniste à Météo France, interrogé par BFMTV.com.

19h25 - Un millier d'hectare de vigne grêlés en Gironde. Un premier bilan a été dressé avec les maires des communes concernées, comme Prignac, Blaignan, Ordonnac et Saint-Ysans. Résultat: près d'un millier d'hectare de vigne ont été touchés par l'orage dans la nuit de dimanche à lundi. Mardi, une réunion se tiendra avec les services de l'Etat, les maires et les professionnels "pour évaluer les pertes et préparer des réponses individualisées, exploitation par exploitation", indique la préfecture.

Le préfet a également précisé qu'il mettra en oeuvre la procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle par l'Etat dès que la demande sera remontée des communes concernéées.

18h40 - Comment vous faire rembourser? Si vous avez été touché matériellement par les orages et la grêle, vous vous demandez sûrement comment si vous pouvez vous faire rembourser. BFMTV vous donne quelques conseils.

18h20 - Le Nord-Est, cible des orages. Une cellule orageuse particulièrement intense a touché l'Aube peu avant 18 heures, indique Météo France. Elle se décale actuellement vers le Nord-Est et devrait toucher la Marne, puis la Meuse. Ces orages s'accompagnent de rafales de vent de 60 à 80 km/heure et de grêlons de 6 à 8 centimètres de diamètre.

17h45 - 41 départements touchés. Deux départements supplémentaires sont placés en vigilance orange par Météo France. Il s'agit de l'Aube et de la Meuse. Les 39 autres départements sont toujours concernés par l'alerte.

17h25 - Les viticulteurs abattus. Les viticulteurs du Médoc sont abasourdis devant les dégâts causés. Pour certains d'entre eux, les vignes ont été détruites par la grêle, parfois intégralement, gâchant les récoltes à venir. Sur le Médoc, plus d’une centaine d’hectares seraient ainsi touchés. Les communes vont désormais faire les déclarations de sinistre pour enclencher les procédures d’assurance.

16h42 - Fou de foudre? L'application Météo Ciel vous permet d'observer en ligne les impacts de foudre en temps réel sur la France, et même l'Europe. Le site fait partie d'un réseau d'amateurs, qui essaient de regrouper des informations mondiales sur les impacts de foudre. Hypnotisant.

16h10 - Les parcs fermés à Paris. Orage oblige, à Paris, les parcs et jardins municipaux sont fermés jusqu'à nouvel ordre, indique la Ville sur Twitter.

Orages : fermeture de tous les parcs et jardins municipaux jusqu'à nouvel ordre.
— Paris (@Paris) 9 Juin 2014

16h05 - Ce sont désormais 39 départements qui sont placés en alerte orange par Météo France, des Pyrénées jusqu'à la frontière belge. Les départements supplémentaires sont les Ardennes, la Corrèze, le Gers, le Lot, la Marne, les Hautes-Pyrénées et le Tarn-et-Garonne.

15h11 - Le retour de l'orage. Comme prévu, les orages reprennent dans une partie de la France. En témoignent les nombreux tweets d'internautes à ce sujet.

Il y a un orage de malade au dessus de nous là adieu.
— Harold Jones (@feralneverland) 9 Juin 2014
Re de l'orage... Y'en a marre de ce temps
— Manon (@GomesManon) 9 Juin 2014

14h30 - La grêle vue par les Témoins BFMTV. De l'Oise à l'Aquitaine, vous avez été nombreux à filmer les averses de grêles tombées près de chez vous. Voici un florilège des images envoyées par les Témoins BFMTV à la mi-journée.

13h15 - "D'habitude, on ne voit ça qu'à la télévision". Le réveil a été rude pour certains habitants lundi matin. Cet homme, interrogé par BFMTV, montre devant la caméra les grêlons trouvés dans son jardin lundi matin. Impressionnant!

12h40 - Comment se forment les grêlons. Fanny Agostini, spécialiste météo de BFMTV, explique comment des grêlons de la taille de balles de ping-pong ou plus gros encore, peuvent se former. "L'air chaud va être aspiré vers le haut, explique-t-elle. Il va y avoir condensation, une petite gouttelette d'eau va se former qui va devenir une petite bille de glace qui va monter très haut dans le nuage et cette bille va retomber. D'autres gouttelettes d'eau vont s'agglomérer autour d'elle et la bille va grossir au cours de plusieurs mouvements de va-et-vient, jusqu'à devenir trop lourde pour rester en suspension. Elle va alors tomber au sol".

12h29 - 2.000 interventions recensées par l'Intérieur. Deux milles interventions des services d'incendie et de secours ont été recensées lundi par le ministère de l'Intérieur, à l'issue d'une première vague d'orages qui a frappé de nombreux départements. Les pompiers sont intervenus notamment "pour des arbres et branches couchés par les vents, des chutes d'objets, des bâchages de toitures endommagées, des épuisements de caves et des nettoyages de chaussée", détaille le communiqué, affirmant que c'est dans le Val-d'Oise qu'ils ont été le plus mobilisés.

12h10 - L'activité des orages doit s'intensifier dans l'après-midi, après une première vague qui a entraîné de nombreux dégâts matériels dans la nuit dans le Val d'Oise et les Yvelines. "Après une relative accalmie en matinée d'aujourd'hui lundi, l'activité orageuse va reprendre et s'intensifier à partir de cet après-midi", indique Météo-France.

12h06 - Le vignoble de Bordeaux en appellation Médoc, du côté girondin de l'estuaire de la Gironde, a essuyé un violent orage de grêle. "C'est irrégulier mais il y a des parcelles où il n'y a plus de feuilles sur les branches", indique un conseiller viticole de propriétés du Médoc, Antoine Médeville, du laboratoire Oenoconseil.

12h03 - Cognac soufflé. Les orages qui se sont abattus sur l'Aquitaine dans la nuit de dimanche à lundi ont causé de nombreux dégâts sur la ville de Cognac et alentours. Lundi à 11 heures, les pompiers de la Charente avaient encore quelque 300 interventions en attente.

11h33 - Des salades hâchées menu. A Montesson, dans les Yvelines, les champs de salade n'ont pas été épargnés par la grêle et ont été hâchées en petits morceaux sous la puissance des grêlons, comme l'explique notre envoyée spéciale.

10h30 - Des dégâts assurables. Le préfet du Val d'Oise a par ailleurs rappelé que ce type de dégâts, liés à la grêle, à la pluie et au vent, sont assurables. "Il faut simplement que les personnes concernées fassent leur déclaration auprès de leur assurance dans les 48 heures. Nous avons sollicité la Fédération française des sociétés d'assurance pour que les coups de téléphone soient bien reçus et que les expertises puissent avoir lieu dans les meilleurs délais", a précisé Jean-Luc Névache.

10h15 - Le préfet appelle à la prudence. "J'appelle les habitants à la prudence. Ne montez pas sur les toits", a demandé Jean-Luc Névache, préfet du Val d'Oise, ce lundi matin. "Les pompiers ont la liste de toutes les communes et de toutes les maisons qui ont été touchées. Ils vont intervenir, ils ont les moyens. Plus de 150 pompiers ont été mobilisés toute la nuit. Ils sont encore mobilisés ce matin et vont l'être toute la journée. Mais ne montez pas sur des toits glissants et dangereux au risque d'accidents regrettables", a-t-il insisté.

09h06 - Dans le Val d'Oise, "environ 150 pompiers ont été déployés dans le département", après avoir reçu un total de plus de 1.500 appels au cours de la nuit, précise la préfecture. "Des toitures abîmés, des pare-brises cassés et des chaussées et caves inondées" sont également à déplorer, ajoute-t-elle.

08h10 - Hier soir, Jérôme Chartier, actuel maire de Domont et député UMP du Val-d'Oise annonçait sur Twitter, lancer une procédure pour les assurances, concernant les dégâts causés par la grêle.

Orage de Grêle à Domont ce soir. Dégâts matériels importants. J'ai lancé sans délai la procédure pour les assurances. pic.twitter.com/o2VVEHTeZQ
— Jérôme Chartier (@jechartier) June 8, 2014

07h20 - 32 départements placés en alerte. Après un court répit dans la matinée, l'activité orageuse va reprendre ce lundi après-midi et pourra perdurer jusque dans la nuit de lundi à mardi, selon les prévisionnistes. Météo France a émis un nouveau bulletin d'alerte, ce lundi matin. Un total de 32 départements sont désormais placés en vigilance orange orages et grêle, contre 27 dimanche en fin de journée. Il s'agit des départements des régions Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Haute-Normandie, Centre, Poitou-Charentes, ainsi que la Dordogne, la Gironde, la Creuse, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Vienne.

07h15 - De la grêle à Paris. Du côté de la capitale, la grêle est tombée aux alentours de 1 heure du matin, pendant quelques instants.

#Paris #MeteoFrance #tempete #orages #eclair #Pluie #grele #grelons pic.twitter.com/iYzlGkRuPx
— pierre delcourt (@MinsieurPierre) 8 Juin 2014

07h00 - De nombreux dégâts matériels ont été constatés dimanche soir dans le Val d'Oise et les Yvelines après de violents orages ponctués de chutes de grêles et un nouvel épisode orageux est attendu en fin de nuit en Ile-de-France.

06h00 - Des jardins recouverts en quelques instants de couches de grêlons, le phénomène est impressionnant et a touché une partie de l'Ile-de-France dimanche. Voici les images tournées par les témoins BFMTV:

|||>> L'ESSENTIEL

• L'activité orageuse pourrait durer jusqu'à la nuit

• En Aquitaine, le vignoble de Bordeaux a été grêlé

• 41 départements sont en alerte orange

H.F. et A.S. et M. K.