BFMTV

Météo: "Les orages seront suffisamment forts pour qu'il y ait des dégâts"

Orages à Paris en mai 2014, image d'illustration.

Orages à Paris en mai 2014, image d'illustration. - -

De violents orages accompagnés de grêle et de rafales de vent sont à nouveau attendus lundi après-midi et dans la nuit de lundi à mardi. Ils pourraient avoir des conséquences similaires à ceux de la nuit dernière, estime un prévisionniste de Météo France interrogé par BFMTV.com.

De violents orages ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi, provoquant de nombreux dégâts. Un nouvel épisode orageux est prévu ce lundi, et 41 départements sont en alerte. A quoi doit-on s'attendre? Interview de Philippe Métayer, prévisionniste à Météo France.

Combien de temps la forte vague orageuse qui frappe le pays va-t-elle durer?

On attend de gros orages avec des rafales de vent et de la grêle cet après-midi et dans la nuit, jusqu'à demain matin, sur un axe allant de l'Aquitaine à la Belgique. L'épisode sera suffisamment fort pour qu'il y ait des dégâts, comme la nuit dernière. En revanche, la partie ouest, la Bretagne notamment, sera calme.
Est-ce que cela présage d'une période perturbée?

Ça va s'estomper dans les prochains jours. On arrivera demain matin à la fin de cette forte vague orageuse. Il y aura quelques orages toute cette semaine, mais pas dans la même zone : ils seront cette fois situés dans l'est et sur les reliefs. Ils seront beaucoup moins intenses, et n'auront pas les mêmes conséquences. Au delà, on ne peut pas savoir si il risque d'y avoir à nouveau de tels orages cet été. Les prévisions ne sont fiables que jusqu'en début de semaine prochaine.

Cet épisode orageux est-il surprenant à cette période de l'année?

Ça n'est pas exceptionnel : ce sont des épisodes normaux de juin à juillet. Les conditions étaient propices pour qu'il y ait des orages violents : une remontée d'air chaud depuis l'Espagne, et de l'air froid en altitude. Mais il n'y a de gros orages comme ça peut être que deux ou trois fois par an.

Violette Robinet