BFMTV

Vague de chaleur: jusqu'à 41.5°C ce vendredi, plusieurs records de température battus

La canicule pourrait entraîner une pénurie de boissons fraîches

La canicule pourrait entraîner une pénurie de boissons fraîches - DENIS CHARLET / AFP

32 départements ont été placés en vigilance orange pour des risques de canicule ou d'orages. Sur une large partie de l'Hexagone, la chaleur a été intense ce vendredi et a même dépassé les 41°C à certains endroits.

Le thermostat a continué de grimper ce vendredi. De nombreuses communes françaises ont été soumises à d’intenses chaleurs, 32 départements ont d’ailleurs été placés en vigilance orange pour des risques de canicule ou d'orages violents.

> Record absolu battu dans 5 communes

Des records absolus de températures ont été enregistrés dans la journée dans plusieurs communes françaises. Il a fait 41.5°C à Geugnon (Saône-et-Loire), 41.3°C à Vichy (Allier), 40.3°C à Momant (Rhône), 39.8°C à Challes-les-Eaux (Savoie) et 39.4°C à Nevers (Nièvre).

De nouveaux records absolus de température ont été enregistrés en France ce vendredi.
De nouveaux records absolus de température ont été enregistrés en France ce vendredi. © BFMTV

> Des records mensuels battus

Des records mensuels pour un mois de juillet ont également été battus dans deux communes, puisqu'il a fait 40.2°C à Saint-Genis-Laval (Rhône), 37.2°C à Mont-Saint-Vincent (Saône-et-Loire).

Des records mensuels ont aussi été battus en France ce vendredi.
Des records mensuels ont aussi été battus en France ce vendredi. © BFMTV

> Chaleur exceptionnelle dans le Nord

Des valeurs exceptionnelles ont été enregistrées dans bon nombre de villes du nord de la France, telles que Dieppe où il a fait 39°C ce vendredi, Le Touquet où il a fait 38.9°C. À Lille, le mercure a grimpé jusqu'à 38.2°C, 37.9°C à Boulogne-sur-Mer ou encore 37.6°C à Dunkerque.

Des valeurs exceptionnelles ont été enregistrées dans le Nord.
Des valeurs exceptionnelles ont été enregistrées dans le Nord. © BFMTV

> Plusieurs valeurs remarquables

Il a fait particulièrement chaud dans d'autres communes, telles que Figari en Corse-du-Sud, avec 41°C ce vendredi. Le thermostat est monté à 39.9°C à Lyon, 39.3°C à Paris, 39.1°C à Dijon ou encore 38.8°C à Grenoble.

Il a fait particulièrement chaud ce vendredi en France.
Il a fait particulièrement chaud ce vendredi en France. © bfmtv

A 14 heures, il faisait déjà 40°C à St Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) et à Cogolin (Var). 39°C ont été enregistrés à Orly, 38°C à Dieppe, Lyon, Vichy, Clermont-Ferrand, 37°C à Saint-Etienne et 36°C à Lille, Montélimar, Dijon et Besançon.

> La nuit sera chaude

L'épisode de chaleur intense devrait se prolonger samedi de la vallée du Rhône aux Savoies, selon Météo-France. Localement, la nuit n'offrira pas de répit: on attend notamment pas moins de 23 à 25°C en métropole lyonnaise ou grenobloise dans la nuit de vendredi à samedi.

Jeudi déjà, Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) a largement battu son record de température avec 41,9°C relevés par Météo-France à 17h00, soit plus que lors de l'épisode caniculaire de 2003, où la station balnéaire avait enregistré une température de 40,2°C.

2019 avait été la troisième année la plus chaude en France métropolitaine - après 2018 et 2014 -, marquée par deux épisodes exceptionnels de canicule et un record absolu de 46°C. 2020 s'inscrit dans la même tendance, avec des records de douceur l'hiver et un printemps le deuxième plus chaud jamais enregistré. Avec le réchauffement climatique, les vagues de chaleur pourraient être deux fois plus nombreuses d'ici 2050, prévoit Météo-France.

Ambre Lepoivre et Jeanne Bulant avec AFP